Accueil » Actualite-bd » « Fêtes himalayennes, les derniers Kalash » – Musée des Confluences (Lyon) – Du 23 octobre 2018 au 1er décembre 2019

« Fêtes himalayennes, les derniers Kalash » – Musée des Confluences (Lyon) – Du 23 octobre 2018 au 1er décembre 2019

« Fêtes himalayennes, les derniers Kalash » raconte l’histoire d’un trio de voyageurs originaires de Lyon, Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude et Hervé Nègre, fascinés très tôt par les Kalash du Pakistan. Huit séjours et quinze années d’études auprès de cette population entre 1976 et 1990 leur ont permis de rassembler un fonds exceptionnel qu’ils ont tous trois souhaité confier au musée des Confluences, pour que soit conservée la mémoire de la culture kalash. Leur donation permet, pour la première fois en France, à un musée de la mettre en lumière. Les saisons se succèdent au fil du parcours, d’un solstice à l’autre, fidèle à la conception cyclique du temps des Kalash. Ces trois mille montagnards, pasteurs et agriculteurs, restent fidèles aux croyances et coutumes dictées par une longue succession de chamans. Ils partagent leur territoire avec des esprits invisibles, des “fées”, suchi, et vivent sous la protection de D.ieux bienveillants qu’ils honorent et implorent à chaque saison. Chaque mois, le musée publie une vidéo qui renvoie au calendrier Kalash, pour vivre leurs fêtes et leurs rituels au fil des saisons.

Conçue en collaboration avec Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude et Hervé Nègre, cette exposition témoigne de leurs aventures dans le courant des années 1970 et 1980, et de leurs rencontres avec une population vivant à rebours des codes culturels de nos sociétés de consommation.

Mais pourquoi donc BDE m’informe d’une exposition sur les fêtes Himalayennes non d’un Yack au beurre salé ?

Simplement parce que, conjointement à cette superbe exposition, vous avez la possibilités d’ acquérir la Bande dessinée reportage mêlant illustration et photographie de cette aventure. Le pitch : 1978. Les Kalash de l’Himalaya restent un peuple mystérieux et mal connu. Ils habiteraient trois étroites vallées du nord Pakistan près de la frontière afghane, croiraient en de multiples dieux, boiraient du vin, célèbreraient la nature à chaque changement de saison selon les rites dictés par leurs chamanes.Deux ethnologues, Viviane Lièvre et Jean-Yves Loude et un photographe, Hervé Nègre, partent à leur rencontre. Ils rêvent de vivre avec eux, d’apprendre leur langue, de partager leurs fêtes pour essayer de comprendre comment leurs traditions polythéistes ont ainsi pu perdurer.

 

  • 96 pages
  • 19 x 26,5, reliure cartonnée
  • Prix : 18 €
  • Coédition musée des Confluences – La Boîte à bulles
  • ISBN : 978-2-84953-320-8

 

 

La Bande dessinée de l’exposition « Fêtes himalayennes, les derniers Kalash » avec les talentueux pinceaux de Hubert Maury est en vente depuis le 23 octobre 2018 au musée des Confluences et depuis le 2 janvier 2019 dans le réseau national de librairie

 

A la fin du XIXème siècle, Rudyard Kipling, un jeune journaliste installé en Inde, fait la connaissance de Daniel Dravot et de Peachy Carnehan, deux anciens sergents de l’armée britannique à la recherche de la fortune et de la gloire. Après un long et périlleux voyage via l’Afghanistan, ces derniers pénètrent dans une contrée sauvage, le Kafristan, où des villageois sont en guerre contre une ville rivale. Tous deux s’engagent dans la bataille. Au cours des combats, Dravot reçoit une flèche en pleine poitrine, mais continue à lutter. En réalité, la flèche s’est plantée dans la cartouchière. Mais aux yeux du peuple, il passe pour un être surnaturel, le D.ieu Sikander, fils d’Alexandre le Grand. Après ce miracle supposé, Dravot est proclamé roi du Kafristan et bénéficie de la puissance absolue. Mais le pouvoir peut corrompre même le meilleur des hommes … Sean Connery et Michael Caïn inoubliable dans cette superbe réalisation de John Huston. Trouverez vous le lien ? Offrez vous une bouffée d’oxygène dans ce voyage extraordinaire fait par ceux qui sont encore aujourd’hui la référence ethnologique de ce peuple incroyable.

 

Inédit dans l’univers des musées européens, le musée des Confluences met en dialogue les sciences pour comprendre l’histoire de l’humanité. Situé au confluent du Rhône et de la Saône, au coeur d’une architecture conçue pour être un lieu de rencontres et d’interrogations, le musée des Confluences aborde de grandes questions universelles : l’origine et le devenir de l’humanité, la diversité des cultures et des sociétés mais aussi la place de l’humain au sein du vivant. Soit un parcours permanent de 4 expositions dont la démarche inédite est de proposer au visiteur une approche interdisciplinaire. Décloisonnées, les sciences sont mises en dialogue pour comprendre et dénouer la complexité de notre monde. Par l’émotion et l’émerveillement, le musée des Confluences nous invite au savoir. BDE vous offre un petit aperçu ici des merveilles de ce nuage de Cristal. Foncez !

Avec plus de 700 000 visiteurs par an, le musée des Confluences est le musée le plus visité de France après Paris.

 

Jean-Claude Attali

Site officiel du musée des confluences.

Site officiel de l’exposition « Fêtes himalayennes, les derniers Kalash »

Site officiel de l’exposition Hugo Pratt « Lignes d’horizons »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*