Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Créatures (Andreae) – Akileos – 35€

Créatures (Andreae) – Akileos – 35€

Parution : 02/2019

Résumé
Tout au long de sa carrière, Jean-Baptiste Andreae a dessiné pour lui-même des centaines de monstres et de jeunes femmes plantureuses. Cet ouvrage regroupe des illustrations inédites de Jean-Baptiste Andreae. Aquarelles, peintures acrylique, crayon, colorisation numérique, la palette complète de son talent nous est offerte ici pour lui permettre de nous immerger dans un univers entre onirisme, érotisme et fantastique. Son univers ?

Notre avis
Après des études aux beaux-arts de Bordeaux, Jean-Baptiste Andreae commence une carrière dans la publicité puis dans l’infographie. Il découvre la bande-dessinée en 1991 suite à sa rencontre avec Mathieu Gallié. Après MangeCoeur, leur première série primée à Angoulême en 1993, à Sierre en 1994 et de nouveau à Angoulême en 1995, ils collaborent sur Wendigo en 1998. Il travaille ensuite avec Patrick Fitou sur Terre mécanique qui lui permet de réaliser quelques tomes à l’écriture également, avant de retrouver Mathieu Gallié et de dessiner La confrérie du crabe. Puis en 2012, avec Wilfried Lupano à la plume, il dessine le premier tome d’Azimut chez Vents d’Ouest, une série dont l’univers a été élaboré autour de ses thèmes de prédilection. Cet artbook regroupe les trésors méconnus d’un auteur à l’imaginaire débordant qui ne cesse de renouveler son art et de peaufiner sa technique à travers ses sujets favoris : les créatures de toutes sortes. Une culture de l’imaginaire qui parle à chacun d’entre nous. Un talent brut et ciselé dans des compositions artistiques de toute beauté. Une découverte, une révélation à savourer. Jean-Baptise dessine des femmes improbables, des monstres incroyables et possède un univers qu’il a réinventé. Plantureuses, sublimes et même laides dans des canons de la beauté qui restent à définir. C’est Wilfried Lupano qui en parle le mieux, en vieux complice et premier admirateur. Mais que l’artiste revisite les femmes ou les trésors de notre enfance comme Alice ou un petit chaperon noir, il le fait toujours avec une infinie tendresse et un incroyable talent. Découvrir ou redécouvrir son travail est du pur bonheur dans cet album en quatre parties ou il nous offre, pour notre plus grand plaisir, des belles, des monstres, puis les réunit, pour enfin nous livrer quelques secrets de conception dans un sketchbook final somptueux. Un fil conducteur qui ressemble au bonheur de créer dans des univers multiples et fantasmagoriques qui ne peuvent que donner envie de voir ses personnages prendre vie dans de futurs albums quand ce n’est pas déjà le cas.

Notez l’édition d’un tirage limité collector à 200 exemplaires (couverture alternative, 4ème de couverture toilée, ex-libris) numérotés/signés disponibles uniquement dans la boutique Akileos.

En deux mots
« Il y a des dessinateurs qui font usage de leur art pour appréhender la société telle qu’elle est, telle qu’elle va ou telle qu’elle ira. Ils nous proposent un point de vue sur le monde. Jean-Baptiste Andreae, de son côté, vous propose plutôt de vous en échapper pour le cas où vous feriez, comme lui, une légère intolérance au réel. » Wilfrid Lupano – Extrait de la Préface.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page Akileos de Créatures.

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*