Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Zone Z (Thomas) – Cornélius – 21,50€

Zone Z (Thomas) – Cornélius – 21,50€

Parution : 04/2019

Résumé
Premier récit long de Renaud Thomas. « Zone Z » est parue sous forme d’épisodes dans différentes revues (Arbitraire, Lapin, Nicole). L’histoire est ici entièrement recomposée et complétée par l’auteur lui donnant une nouvelle trame. Qui n’a jamais rêvé de s’enfuir sur un simple coup de tête ? De sortir du bus et de ne pas rentrer à la maison ? De quitter les injonctions du monde des adultes pour explorer soi-même la vie, sans contrainte ? N’écoutant que leur soif de liberté, deux camarades décident de s’aventurer dans la mystérieuse Zone Z, un territoire désertique et inhospitalier. Au hasard d’une rue jonchée de déchets, où la tôle et le béton côtoient les entrepôts vides, les deux amis tombent sur un étrange personnage. Au fur et à mesure de leur déambulation, les rencontres incongrues se multiplient et les enfants se voient confier différentes missions. Ils parcourent ainsi les vestiges d’une société obsédée par la consommation où les panneaux publicitaires pullulent parmi des pseudos galeries commerciales abandonnées. le chaos est omniprésent et tout semble anéanti sur leur passage. Où les mènera donc ce voyage étrange ?

Notre avis
« Zone Z » a quelque chose d’envoutant dans le chaos indescriptible du noir et blanc rehaussé par un lavis jaune que le lecteur découvre en arpentant les pages de cet album. Un sentiment d’effritement envoutant qui est renforcé par un découpage narratif novateur et maîtrisé qui nous plonge instantanément  au coeur d’un univers tortueux, et pourtant familier, où chaque pas cartographie de nouveaux possibles. Avec magie, Renaud Thomas use de lignes acérées dans des découpages obliques venant accentuer l’âpreté d’un monde obsolescent tout en déliant subtilement son trait pour offrir des moments de respiration qui suscitent une surprenante sensation de mélancolie. Magnifiant l’errance et le vide, Zone Z est un livre sensible qui saura ravir tous les grands enfants en quête de dépaysement. L’auteur est l’un des fondateur et le co-directeur de la maison d’édition arbitraire ; il travaille également au sein de la librairie-atelier de sérigraphie « Expérience » à Lyon, une sérigraphie inédite et plusieurs rencontres accompagnent d’ailleurs la sortie de cet ouvrage. Particulièrement actif dans le domaine de l’édition, il est  co-organisateur du « Grand Salon de la micro-édition » à Lyon, sa ville natale, et est surtout un des piliers du collectif « Arbitraire » dont l’approche traduit une volonté double de rester attaché à la micro-édition tout en manifestant une véritable ambition professionnelle, sortant ainsi d’une « édition sauvage » en marge de toute institution. Ainsi, le collectif introduit dans un circuit plus large des ouvrages qui trouvent leurs origines dans le milieu de la micro-édition — tels que ceux de Jean-Michel Bertoyas ou Olivier Schrauwen, deux cas de figures exemplaires. Les œuvres en devenir ne sont jamais le produit d’un imaginaire individuel, mais se développent en fonction d’initiatives collectives, lesquelles impliquent des contraintes intelligemment saisies par les auteurs comme des opportunités pour l’élaboration de leur projet narratif. Revendiquant cette forme de création, Renaud Thomas a développé un univers narratif qui s’accorde parfaitement de ce mode de publication épisodique et fragmentaire et qui se veut même, possiblement, en être l’allégorie. Il opte en effet pour le récit du voyage de deux jeunes personnages à travers  « Zone Z »  dans un espace dystopique, un terrain vague extrêmement varié et changeant, qui offre des possibilités narratives particulièrement en phase avec une fragmentation du récit recomposé et son improvisation. « Et si on rentrait pas chez nous et qu’on allait faire un tour ? – Et on va faire quoi ? – Je sais pas, on se décidera en route ». Un prétexte à une série de rencontres avec toutes sortes d’autres personnages, circonstances, un développement évènementiel régi par le hasard … Mais le hasard n’existe pas …  L’auteur utilise ce chronotope de la route particulièrement apte à découper le récit en épisodes tout en gardant une certaine cohérence et linéarité dans son évolution. Le récit s’auto-(ré)alimente ainsi tout au long des 160 planches. Renaud Thomas nous invite aussi à suivre l’évolution de cette « Zone Z » avec des détours, des déviations, des modifications, sans finalement jamais choisir de fin ni de sens à cette aventure improvisée, les deux protagonistes ne terminant aucune des missions confiées. C’est peut être là, le véritable talent de l’auteur, nous prendre la main, pour nous entrainer dans une exploration subversive sur les traces de nos propres chemins perdus. A découvrir dans la collection PIERRE aux Editions Cornélius.

En deux mots
Onirisme et Nostalgie dans une oeuvre singulière, militante et hypnotique qui n’est peut être pas terminée mais qui nous interroge sur notre passé et nous entraine vers les rivages d’un avenir au présent.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page de Cornélius. (A Visiter en Urgence !)

La page Facebook des Editions Cornélius.

Le fil Twitter des Editions Cornélius.

 

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*