Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Corto Maltese, Corto Maltese en Sibérie, 2 Albums (Hugo Pratt) – Editions Altaya – 12,99€

Corto Maltese, Corto Maltese en Sibérie, 2 Albums (Hugo Pratt) – Editions Altaya – 12,99€

Parution : 04/2019

Résumé
Corto Maltese est à Hong Kong où il y rencontre à nouveau Raspoutine et il est approché par Les Lanternes Rouges (une société secrète chinoise) qui le chargent de rechercher un train blindé plein d’or qui a appartenu au Tsar Nicolas II. Dans cette aventure se déroulant entre 1919 et 1920, plusieurs décors évoluent, passant ainsi de la Chine aux régions de la Mandchourie, de la Mongolie et de la Sibérie. Mais Corto Maltese n’est pas tout seul sur les traces de ce train, il est confronté aux armées régulières et irrégulières, aux révolutionnaires et contre-révolutionnaires, parmi lesquels des personnages historiques comme le baron Roman von Ungern-Sternberg, général russe qui commande la division de cavalerie asiatique. Dans cette histoire deux personnalités féminines de grande envergure émergent : la froide et glaciale duchesse Marina Seminova, représentante d’une aristocratie désormais vouée à disparaître, et Changhaï-Li, guerrière sans scrupules, adepte des Lanternes Rouges.

Notre avis
Corto Maltese en Sibérie, est la 24e aventure de notre marin aventurier. Écrite et dessinée par Hugo Pratt, elle se déroule en 6 chapitres : Les Lanternes rouges, Le Prisonnier de Tchang, La Duchesse romantique , La Division sauvage, Ungern de Mongolie et La Fin du Dragon noir. Le récit se décompose en diptyque, il fallait bien deux volumes pour cette histoire de Corto Maltese sur les routes de son auguste prédécesseur, Marco Polo. L’action s’étend du mois de novembre 1918 au mois d’avril 1920, pendant la révolution russe. La piraterie règne en maître, et les gentilshommes de fortunes sont en quête de richesses. Dans cette aventure, des trains blindés parcourant le Transsibérien ou les voies du Transmandchourien se substituent aux bateaux et des terres enneigées hostiles remplacent les océans lointains. Libéré des contraintes de la pagination imposées par la rédaction de l’hebdomadaire Pif-Gadget, Pratt revient à ses premiers amours depuis la ballade de la mer salée, avec un long récit au contenu historique dense et riche en rebondissements ; il lui aura prés de 4 ans pour réaliser ce récit avec une nette évolution du dessin,  plus maîtrisé, plus dépouillé, plus clair aussi, en somme simplifié. L’importance des trains dans cette histoire incitera l’auteur à solliciter le concours du dessinateur Guido Fuga, en charge du dessin des avions et des armes lourdes dans une première collaboration qui en appellera d’autres. Des sociétés secrètes chinoises, une duchesse russe aussi attrayante que mauvaise, un homme qui croit être la réincarnation de Gengis Khan, une aviateur américain caricatural plus vrai que nature … Les personnages de cet épisode se multiplient pour notre plus grand plaisir et l’action s’enchaine à une vitesse vertigineuse. Références culturelles, historiques et littéraire s’entremêlent entre contes et réalités dans cette course pour s’emparer du trésor impérial de Russie contenu dans un train blindé voyageant à travers toute la Sibérie. Le mieux est encore de laisser parler Richard Berry, la voix de la série animée sur les aventures du Maltais, réciter Arthur Rimbaud et son poème de Mars 1870, Sensation.

« Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme. »

 

Notez enfin, le livret de Michel Pierre, agrégé d’Histoire, licencié en histoire de l’art et en archéologie qui complète parfaitement ces deux albums. Michel Pierre est l’auteur de nombreux livres sur l’Histoire contemporaine, tout particulièrement sur celle des empires coloniaux. Il signe à la fin de chaque album des cahiers didactiques  qui éclairent judicieusement le propos, les circonstances et quelques éclaircissements sur cette aventure sibérienne, ainsi que sur son auteur. Les deux albums sont en couleurs, au même format que l’édition italienne de 2015, la reliure en dos toilé. A suivre …

En deux mots
On quitte les Océans pour pendre le train, dans une histoire pleine de rebondissements démontrant si il en était encore besoin tout le talent du Maestro italien, « è pericoloso sporgersi … ».

Jean-Claude Attali

Le site officiel de Corto Maltese.

Lien vers la page des Éditions ALTAYA de « Tout Pratt, Édition Collector »

Retrouvez les chroniques des albums précédents de la même collection sur notre site.

  

 

 

Info édition : ©Altaya 2018. © CONG SA, Suisse. Pour les histoire de la série Corto Maltese : Corto Maltese ® et Hugo Pratt ™ © CONG SA-Tous les droits réservés. © CASTERMAN Postfaces : Michel Pierre © 2018 EDITORIAL PLANETA DEAGOSTINI POUR LA PRÉSENTE ÉDITION ISBN : 978-84-684–5720-8 (œuvre complète) ISBN : 978-84-684-5729-1 & 978-84-684-5730-7 (tome 1 & 2).DÉPÔT LEGAL EN ESPAGNE : B 11636-2018 DÉPÔT LEGAL EN FRANCE : A PARUTION Dos toilé bleu. En fin d’album, un cahier inédit de 6 pages sur l’univers de l’auteur.

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*