Accueil » Autour de la BD » Expos-Salons » Exposition « Yves Klein, des cris bleus » – Musée Soulages de Rodez du 21 juin au 3 novembre 2019

Exposition « Yves Klein, des cris bleus » – Musée Soulages de Rodez du 21 juin au 3 novembre 2019

 

 

L’été sera bleu … Bleu Klein, dans le temple du noir dédié à Pierre Soulages dont on fêtera le centenaire de la naissance le 24 Décembre prochain …

On n’aurait pu trouver meilleur oratoire pour ce privilège de titans à décliner cette monochromie multiple. Mais aucune opposition dans les œuvres des deux artistes dans une exposition temporaire qui n’est d’ailleurs pas une expo croisée. En effet, Après Picasso, Calder, Le Corbusier et les Japonais du groupe Gutai, le musée Soulages accueille, du 21 juin au 3 novembre 2019, un géant de l’art moderne, Yves Klein ( 1928-1962). Autour d’une sélection de pièces que le peintre réalisa avec l’architecte Claude Parent, expression de l’espace et du ciel, sera rassemblé un ensemble de 50 à 60 pièces représentatives de l’œuvre de Klein: monochromes bien évidement , peintures feu, monogolds, globes, anthropométries…  Klein et Parent, connu entres autres pour ses œuvres obliques, ont eu une collaboration aussi brève que fusionnelle et c’est cet axe, privilégié par le musée, qui vous fera découvrir ou redécouvrir Yves Klein, offrant des réalisations uniques en leurs genres . En 2006, l’architecte de la « fonction oblique » Claude Parent se souvenait d’Yves Klein : «…On ne peut pas dire qu’il était un tenant de l’utopie. Je crois que c’est un inventeur d’un monde différent qui a des relations aussi profondes avec le passé qu’avec ce qui va venir  peut être. »Actuellement exposé tout autour du monde,  du  Mexique à l’Australie en passant par l’Allemagne,  et bien sûr au centre Pompidou, Klein est considéré comme un génie. Sa Mort prématurée à l’âge de 34 ans a révolutionné  le monde de la peinture et bousculé ses codes avec «son» bleu bien sûr mais aussi dans la manière même d’appréhender l’art contemporain .Le bleu IKB, un bleu outremer. L’International Klein Blue, IKB, est un procédé déposé le 19 mai 1960 à l’institut national de la propriété industrielle (INPI), sous l’enveloppe Soleau no 63471 . Il associe le bleu outremer synthétique à un liant choisi avec l’aide du marchand de couleur Édouard Adam.  un dépôt considéré parfois comme conceptuel  comme souvent dans le travail du Niçois. « Yves le monochrome » est mort en pleine gloire en 1962 d’une crise cardiaque, peut-être tué par sa propre invention comme le voudrait la légende. Il s’agit de l’artiste français le plus coté à l’international depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Pour commémorer le cinquantième anniversaire de  l’artiste niçois, en mai 2012 Christie’s avait mis aux enchères, une de ses œuvres devenue légendaire. Elle a été vendue à New York pour quelque… 36 millions de dollars. Il laisse en héritage une œuvre colossale et un goût amer d’inachevé mais les génies ne sont pas toujours fait pour durer …
«Le bleu n’a pas de dimensions. Il est hors de dimensions, tandis que les autres couleurs, elles, en ont»,  expliquait-il lors d’une conférence donnée à la Sorbonne. Il lâchera aussi un jour un fulgurant «C’est le triomphe de la couleur pure» ou encore « Mes propositions monochromes sont des paysages de la liberté »  en 1957. Vous pouvez d’ailleurs poursuivre le voyage dans l’univers bleu de celui qui se destinait à devenir judoka à Nice. Il ne manquera finalement à ce superbe lieu culturel qu’à nous proposer  le «Carré blanc sur fond blanc» de Kazimir Malevitch, autre œuvre surprenante de 1916, souvent considérée comme la première œuvre monochrome, pour entrer définitivement dans la légende des monochromes … Mais il va falloir convaincre Le MoMA de New York pour ce faire …

Quelques Mots sur le lieu emblématique de l’Outrenoir …

En 2005, Pierre Soulages et son épouse Colette font don d’une collection exceptionnelle de 250 œuvres et 250 documents à la communauté d’agglomération du Grand Rodez. Cette donation est alors la plus importante octroyée en France par un artiste vivant. Elle sera labellisée « Musée de France » et, afin de l’accueillir, le Grand Rodez engage les démarches nécessaires pour l’édification d’un nouvel équipement culturel sur le site du Foirail. Commence alors la grande aventure du Musée Soulages et de sa création. Depuis l’ouverture du musée en mai 2014, les collections  sont également enrichies par des dépôts d’œuvres de Pierre Soulages provenant de musées ou de collections. Cette donation constitue un fond exceptionnel et probablement le plus complet sur les 30 premières années de créations de l’artiste et témoigne une volonté des époux de transmettre une expérience d’artiste pour la vision d’une création plus universelle.

 

Exposition temporaire « Yves Klein, des cris bleus », coproduite avec les Archives Klein.

Prêts des archives Klein, de musées et de Fondations dont le Centre Pompidou, de particuliers et de galeries.

Benoit Decron, commissaire de l’exposition et directeur du Musée Soulages.

Pour aller plus loin sur la couleur …

Jean-Claude Attali

 

INFORMATIONS UTILES :

Public : Animation jeune public

Date : du 21/06/2019 au 03/11/2019

Lieu :  Musée Soulages

       Adresse : Avenue Victor Hugo, jardin du foirail, 12000 Rodez (Tél : 05 65 73 82 60)

  

  

 

 

 

 

 

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*