Accueil » Univers Manga » Chroniques Manga » Docteur Toilette (Torii) – Editions Cornélius – 16,50€

Docteur Toilette (Torii) – Editions Cornélius – 16,50€

Parution : 06/2019

Résumé
Entouré d’une bande de gamins montés sur piles et secondé par Miss caca, sa délicieuse assistante, un savant vaniteux tente d’instruire tant bien que mal le lecteur sur les nombreuses qualités de l’art de la selle. Donnant lieu à une suite de gags absurdes – qui n’auraient rien à envier à un épisode de South Park – cet ovni de la bande dessinée japonaise nous entraîne dans un tourbillon de blagues potaches. Visage en forme de fesses, jets d’urine, crottes élastiques, pets en série ou seau de morve, c’est ici tout les champs lexicaux du bon goût et de la bienséance qui sont déclinés dans un style pour le moins déjanté et farfelu, s’invitant souvent dans le  registre du cartoon.

Notre avis
L’improbable manga Docteur Toilette, « Toilet Hakase »,  (トイレット博士), de Kazuyoshi Torii est parue sous forme d’épisodes dans le magazine Weekly Shonen Jump dans les années 70, relatant les aventures loufoques d’un expert en caca : le célèbre Docteur Toilette. Ses aventures se sont étalées, à l’époque, sur 30 volumes ! Des compilations en 2 volumes puis en 3 volumes ont ensuite vu le jour chez les éditeurs Home-sha en 1996 puis Ohta Shuppan en 1999. La version française est une anthologie de 208 pages pour ce premier volume, deux étant envisagés. Véritable succès au Japon, cette série compte près de 6000 planches. Pour constituer cette première édition française, les Edtions Cornelius ont  sélectionné 14 histoires publiées entre 1971 et 1973. Le Manga nous conte les aventures rocambolesques d’un expert en caca, entouré d’une bande de gamins montés sur piles et secondé par Miss Caca, sa délicieuse assistante, avec pour objectif  de nous convaincre et de nous instruire sur les nombreuses qualités de l’art de la selle, dont les Japonais sont les maîtres incontestés. Une suite de planches plutôt comiques enchaînant les situations burlesques, grotesques, parfois à la limite de la grivoiserie quand même. Les personnages, plus survoltés les uns que les autres, sont emblématiques du « Kawaï », cette mouvance typiquement japonaise qui consiste à transformer le dégoutant en mignon, et vous n’avez pas eu droit au Kakawaï, pas de cela chez nous. Unique en son genre, Docteur Toilette fut un énorme succès au Japon, sa transgression des tabous hygiénistes lui attirant l’admiration d’écoliers horrifiés – rappelons nous des Crados – qui le plaçaient fréquemment en tête des sondages du magazine. Né en 1948, Kazuyoshi Torii se destine très jeune au métier de mangaka sans spécialement se destiner à devenir un manga-kaka, ah ben si finalement,  je peux écrire cela sans manquer de respect à l’auteur croyez moi. C’est dans Weekly Shonen Jump que né Docteur Toilet , série très populaire auprès des écoliers, où la scatologie est mise de côté  au profit des bêtises d’une bande de gamins à partir du dixième volume. Lorsque la série décline, Torii est remercié sans ménagement par son éditeur, qui ne daigne pas même lui restituer ses originaux. Il connaît alors des années difficiles, comme nombre de mangakas de l’époque mais revient toutefois en 2006 avec « Kutabare! Touchan » aux éditions Akita Shoten, pour une série humoristique qui le met en scène.

En deux mots
Dejanté et farfelu, l’humour scato et complètement absurde de Docteur Toilette a marqué durablement toute une génération d’enfants, influençant de nombreux mangakas tels que Akira Toriyama et son célèbre Dr Slump ou encore le plus récent Détective Popotin de Troll. Anthologique !

Jean-Claude Attali

Lien vers la page de Cornélius.

La page Facebook des Editions Cornélius.

Le fil Twitter des Editions Cornélius.

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*