Accueil » Actualite-bd » El regreso de Corto

El regreso de Corto

 

Corto Maltese est un personnage «culte» dans l’histoire de ce que le roman graphique européen a de meilleur ; il est même considéré comme un véritable mythe littéraire du XXème siècle. C’est un voyageur, un marin plein d’ironie qui allie à son apparence et à son caractère méditerranéen une culture anglo-saxonne. Anti-héros qui préfère la liberté et l’imagination à la richesse, sorte d’Ulysse moderne, il est capable de nous faire voyager dans les endroits du monde les plus fascinants.

La rumeur se faisaient de plus en plus insistante et les fans du Marin Maltais pressentaient le retour du célèbre héros d’Ugo Pratt crée en 1967. Certes cela restait un secret de Pucinella … C’est lors du dernier « festival BD plage » de Sète que l’info s’est cofirmée et il y aura bien un nouvel album du héros éponyme et toujours avec Rubén Pellejero aux pinceaux et Juan Díaz Canales au scénario (Déjà aux manettes pour « Sous le soleil de minuit » & « Equatoria » – ndlr) d’ici à la fin de l’année. En bon héros immortel – Hugo Pratt souhaitait que son héros lui survive, de ce point de vue, il était l’anti Hergé, qui lui, avait interdit formellement que Tintin continue après sa mort – c’est donc le talentueux duo espagnol qui  reprend à nouveau le flambeau du génial Vénitien. Un véritable pari technique et financier tant l’énigmatique Corto n’est jamais là où on l’attend mais avec la bénédiction de l’auteur originel qui pensait que « la bande dessinée était productrice de mythes et que les mythes sont immortels. » Ce sont nos confrères de Ligne claire qui ont eu la primeur de cette information auprès du dessinateur Rubén Pellejero (Merci Jean-Luc Truc ! ) … Les auteurs reviendront ainsi sur le passé  de Corto Maltese. « On saura qui est le Corto d’avant la Ballade. » a annoncé le dessinateur, en référence à « La Ballade de la mer salée », toute première aventure de du marin aventurier même si  la jeunesse du personnage avait déjà été exploité par le Maestro Italien. Sortie de « Le jour de Tarowean » annoncée le 27 Novembre … Prés de 25 ans après la mort de son créateur.

Synopsis de ce 15ème album.
 » Tasmanie, automne 1912. Corto et Raspoutine libèrent un jeune homme, Calaboose, emprisonné sur une île abandonnée. Ils l’emmènent avec eux à travers l’océan indien jusqu’à Bornéo, où ils rencontrent le sultan de Sarawak, potentat anglais, qui règne sur l’exploitation de l’hévéa par les indigènes. Cette ressource naturelle est indispensable à l’Empire britannique et la révolte qui gronde chez les Dayaks menace les intérêts de la couronne. Corto se retrouve à jouer les médiateurs et à prendre sous son aile une jeune paralytique, Ratu « la sirène », dont Calaboose tombe amoureux. Corto et ses amis prennent ensuite la direction du Pacifique Sud et de l’île d’Escondida, pour y retrouver le commanditaire de leur mission, le mystérieux Moine, qui a une idée bien précises quant à l’avenir du couple de tourtereaux… Une nouvelle aventure qui fleure bon les embruns du Pacifique, dans la droite ligne du premier épisode mythique de la série, La Ballade de la mer salée … »

Jean-Claude ATTALI

Tags : , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*