Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Cannabis : La Criminalisation de la Marijuana aux Etats-Unis (Brown) – La Pastèque – 20€

Cannabis : La Criminalisation de la Marijuana aux Etats-Unis (Brown) – La Pastèque – 20€

Parution : 07/2019

Résumé
Mexique, 1519. Pendant les conquêtes espagnoles, Cortés, engagé dans une violente campagne coloniale, introduit la culture du chanvre. En secret, des autochtones commencent à cultiver la plante dans le but de la consommer. Par le truchement de la main-d’œuvre immigrante, cette dernière gagne les États-Unis et fait des adeptes parmi les ouvriers noirs. Rapidement, les législateurs américains s’attaquent au cannabis, perçu comme le vice des « races inférieures ». On assiste alors au déploiement d’une propagande visant à susciter un climat de panique à propos d’une plante utilisée sans problème depuis des millénaires. Le cannabis est rangé parmi les substances du tableau I, où figurent des drogues comme l’héroïne. On ouvre ainsi la porte à la « guerre contre les drogues », qui cible les jeunes Noirs en nombre disproportionné et entraîne des centaines de milliers d’incarcérations, souvent pour des infractions mineures. Fondée sur l’idée de la « folie induite par le pot » et des études trompeuses sur les effets du cannabis, la relation complexe des États-Unis avec la drogue, où s’observe une forte dimension raciale, se poursuit encore aujourd’hui.

Notre avis
Dans « Cannabis la criminalisation de la marijuana aux États-Unis », Box Brown* a choisi de revenir sur l’étonnante histoire de ce stupéfiant dans son pays d’origine. Dans cet album, il prend le parti de déstigmatiser le cannabis en revenant aux origines de son utilisation et le combat acharné d’un homme, Harry J. Anslinger, l’un des hommes qui a eu le plus d’influence sur la prohibition de la marijuana aux USA et dans le monde au 20e siècle. Surnommé « le Mc Carthy de la drogue », il a affirmé avoir été témoin d’un événement qui allait le marquer profondément alors qu’il avait 12 Ans : un héroïnomane en manque qui criait dans la rue, et que seule l’intervention d’un enfant qui était allé acheter de la morphine dans une pharmacie avait pu calmer. Cet événement l’aurait fait prendre conscience des dangers de la drogue et de la facilité pour les jeunes de s’en procurer. Après un bref, mais passionnant, rappel historique et biochimique, l’auteur nous retrace un siècle de désinformations au service d’une cause sanitaire infondée mêlée de morale, de mauvaise foi, de manipulations diverses et d’une bonne dose de racisme. Les illustrations sont simples, efficaces et faciles d’accès ; le dessin précis, schématique et amusant, proche du comic strip destiné aux journaux, avec une réelle capacité à synthétiser un sujet complexe et sensible. »Cannabis la criminalisation de la marijuana aux États-Unis » remplit pleinement son rôle informatif et tente de combattre l’hypocrisie officielle perpétuée depuis plus d’un siècle sans pour autant démontrer les effets bénéfiques de la consommation du stupéfiant, de ses applications médicales et même si de nombreux pays l’ont, ou sont en train, de dépénaliser, voir de légaliser son utilisation. « Cannabis » remonte aussi loin dans le temps qu’à la création de la mythologie hindoue, en passant par l’arrivée du chanvre au Mexique avec les conquistadors espagnols en 1518, cette documentation-bédé est principalement consacrée à la consommation du cannabis en sol américain et, surtout, à son instrumentalisation dans une immense campagne de désinformation nationale orchestrée par Harry J. Anslinger mais fait néanmoins l’impasse sur l’économie parallèle et les effets collatéraux du trafic lié. Un débat quasi anté-diluvien dans un ouvrage aux allures de manifeste pro-cannabis qui ne peut convaincre tant il multiplie les allégations contre la criminalisation de « la plante vertueuse ». Un peu trop à décharge peut être… Rappelons quand même, et cela reste nécessaire, que le cannabis demeure un psychotrope puissant et que son utilisation prolongée n’est pas sans risque pour la santé, n’en déplaise à notre auteur et sa vison parfois trop romanesque du sujet. S’appuyant sur des recherches « exhaustives » (Absence de bibliographie – ndlr), Box Browm explore en profondeur cette troublante histoire et propose un essai graphique riche d’informations et divertissant sur les legs des lois relatives au cannabis aux USA qui se transforme souvent en une admonestation que l’on imagine maladroite.

* Box Brown est l’auteur de « André le géant, La vie du Géant Ferré« , de son vrai nom André René Roussimoff né à Coulommiers en 1946 et devenu, grâce à un physique hors-norme, une des plus grandes stars de la WWE (World Wrestling Entertainement – lutte professionnelle américaine). Dessinateur, illustrateur et éditeur de BD, le quadra vit à Philadelphie où il a crée sa maison d’édition de bande dessinées indépendantes, Retrofit, en 2011. Il est aussi l’auteur de « TetrisJouer le jeu » à découvrir aussi aux Editons de la Pastèque. Notez enfin que l’édition originale « Cannabis : the illegalization of weed in America », est sortie en Avril 2019 chez First Edition.

En deux mots
Si on occulte le coté propagandiste de l’oeuvre, c’est agréable à lire, enrichissant mais avec une trop forte connotation pro-cannabis. On regrettera le parti pris trop présent mais on appréciera sans aucun doute le style et la multitudes d’infos délivrées avec une étonnante simplicité dans une Amérique puritaine et conservatrice.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page des Éditions La Pastèque de « Cannabis, La Criminalisation de la Marijuana aux Etats-Unis »

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*