Accueil » Adulte » Déesse (Picault) – Les Requins Marteaux – 14€

Déesse (Picault) – Les Requins Marteaux – 14€

Parution : 09/2019

Résumé
Au commencement, Dieu créa le sexe. Lilith et Adam, les deux premiers humains, jouissaient dans le Jardin d’Eden, jusqu’à ce qu’à ce que le second veuille soumettre la première. Lilith, conçue dans le même argile qu’Adam, se rebella contre son égal et le laissa en plan. Mais si Dieu est Amour, Il sut prendre le parti d’Adam pour condamner Lilith et lui donner une femelle docile du nom d’Eve… « Oh my Gode », fit Lilith fièrement. Et si Eve n’était pas la première femme  ? Et si celle qui l’a précédée était évincée de l’hagiographie d’Adam, car représentant l’insoumission en même temps que la pure liberté sexuelle ? Et si ce qu’il restait de Lilith, n’était qu’un rôle de démon de la tentation ? En reprenant l’acte (sexuel) en son fondement, Aude Picault se réapproprie ici un récit de bythes et de légendes,  dans la pure tradition BD Cul.

Résumé alternatif
« Bienvenue à la fête du slip ! » Athena.

Notre avis
Aude Picault n’est pas une inconnue dans le monde de l’illustration et vous vous souvenez surement des tribulations de Eva dans le Magazine Voici ; marquée par Quino qui faisait de grands dessins d’observation, de critique et d’humour, on retrouve dans cet opus tout le talent d’une artiste qui sait tout faire. Sortie en 2005 des Arts décoratifs de Paris, la dessinatrice a déjà publié plus d’une dizaine de livres et que ce soit à la plume ou à l’aquarelle, elle croque avec un regard tendre et humoristique, le quotidien, ses contemporains, ou les paysages. C’est toujours vif, piqué, et pertinent. Il lui fallait donc une belle dose de courage pour se lancer dans ce projet érotico-biblique sur celle que les églises oublient souvent : Lilith. Certes cette Bd n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais quel Talent. C’est conforme à la mythologie biblique, du moins avec au moins deux de « ses légendes apocryphes », Mésopotamienne et Hébraique, caustique et acide à souhaits. Oui c’est érotique voir pornographique mais c’est aussi l’idée de la collection BD-CUL, « Numéro 1 de la BD Indébandante », chez les agités par les remous de la Garonne, dixit themself, de la maison d’édition Les Requins Marteaux. Une maison d’éditions qui persistent à divulguer depuis presque trente ans des bandes dessinées d’auteurs fidèles et dévoués, novices et armés, un brin tumultueux, souvent méconnus et toujours talentueux perpétuant également un savoir-faire : l’art de la déclinaison grotesque. Un temps organisateurs de festival et producteurs de films, Les Requins Marteaux ne comptent plus le nombre d’expositions consacrées à l’univers flamboyant de leurs publications. Et cet album, et sa magnifique couverture avec dorure à chaud, ne manquera pas de faire couler beaucoup de Champagne … Il faut en effet le reconnaitre, « Déesse » est un magnifique hymne à la femme rebelle, combattante et qui sait ce qu’elle veut. Au delà de l’aspect qui pourra paraitre brutal, il y a un vrai message féministe empreint d’une douceur apparente dans une déesse oubliée, Lilith, conspuée et qui garde une place primordiale dans le Pantone d’Aude. Comme chacun sait c’est Urbain Grandier (Affaire dites des possédés de Loudun – ndlr), prêtre de son état et partouzeur notoire qui , le 6 mai 1632 s’exclame, non sans humour: « Satan m’habite ! »; il est vrai qu’il avait eu droit aux brodequins … Ceci dit, Satan l’habite mais ça dépoussière « la feminicité », un néologisme qui lui va bien. Quoi qu’elle en soit, Satan bouche un coin, Satan merde pas, Satan peut plus de rire, Satan rêve encore … Satan culé comme c’est bien fait. Ok, je me suis un peu lâché là …

En deux mots
« L’Épopée de Gilgamesh », « Le Zohar » et « Lilith l’Eve maudite », le tout réunit dans une oeuvre accessible, drôle, acerbe et militante.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page des Éditions Les Requins Marteaux de « Déesse »

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*