Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Tronches de vie (Soph’) – Editions Lapin – 14€

Tronches de vie (Soph’) – Editions Lapin – 14€

  Parution : 12/2019

Résumé
Tronches de vie, c’est un peu comme si Reiser avait eu un enfant illégitime avec Jean-Marie Gourio et qu’on l’ait oublié sous le comptoir du PMU de la Gare, alors il se serait mis à mi-dessiner ce qu’il entend et à mi-broder à partir de l’actualité récente sur une partition de gros rouge. Des tronches, de la vie, de l’humour avec une légère pincée de critique sociale, vous avez un bon Tronches de vie, cuvée 2019. Ça pique à la première gorgée, mais après ça passe tout seul, et à la fin on rigole de façon incontrôlable.

Notre avis
Ca pique mais c’est drôle, satirique et terriblement vrai parfois. La bande à Didier vous entraine dans des brèves de comptoirs à l’ancienne. Mauvaise foi, sexisme, actu, réseau sociaux,  famille … Tout y passe dans les strips de Soph’. J’ai parfois eu l’impression de relire du « Gros dégueulasse »… Sa grande passion semble donc de nous dépeindre les travers d’une société plus bête qu’il n’y parait. Le plus étonnant reste que les personnages récurrents qu’elle nous propose ne nous sont pas totalement inconnus. On reconnaîtra en effet, un oncle, un voisin, un collègue de travail et plus selon ses affinités. A moins qu’elle n’ait voulu nous faire découvrir son quotidien. Entre deux activités. Soph’ est née le 6 novembre 1974 à Toulouse, la ville rose, et non j’ai pas dit son âge. Elle enseigne le français en collège et lycée. Accessoirement, elle a corrigé cet article. Elle ouvre un premier blog humoristique en 2004 puis l’abandonne pour le poursuivre sous le nom : « Les toujours ouvrables » (fermé-ndlr) mêlant avec un humour politiquement incorrect et décalé, les anecdotes revisitées, réinterprétées, romancées du quotidien d’un enseignant au boulot et ailleurs. Elle collabore en tant que dessinatrice aux sites rue89.com, feu-Psikopat et son successeur en ligne Mazette, Siné madame et Siné mensuel  ou encore Weblettres et intervient mensuellement au magazine 200. Temporairement, elle a délaissé les guides pour profs égarés et nous livre ici, avec talent, une vision acerbe mais éclairée d’une société en pleine déliquescence. Un monde cruel, aveuglé de bêtises et étourdi par la surinformation, à moins que ce soit le contraire. Un monde qui pense que le col de l’utérus est un col de Pyrénées et qui fait de nos chères tètes blondes des pourfendeurs de la cause animale, au moins pour les escargots aveugles. Un régal pour l’esprit et les zygomatiques car en vérité, tout n’est pas si sombre dans cet univers revisité pour notre plus grand plaisir. Rafraîchissant ! Je vous laisse, je pars à la chasse avec Didier, histoire de ramener du VTT pour Noel !!! Il y a du Reiser dans Soph’ dont les strips trouveraient parfaitement leur place dans un  Charlie Hebdo ou dans l’Echo des Savanes. En attendant, retrouvez Soph’ sur Facebook !

Le petit plus BDE : La question à Soph’
Bulle d’Encre : Femme, Prof de Français, Blogueuse, Auteure de BD, Cycliste extrême … Mise à part la schizophrénie qui t’habite, quel est réellement ta vision de tes contemporains et de notre avenir commun ?
Soph’ : « Alors c’est une question un peu compliquée. Moi, je suis juste une fille qui traîne dans les bistros avec mes bouquins, mes carnets, et mes oreilles aux aguets. De temps en temps, je capte le ridicule d’une discussion, d’une attitude et alors je prends des notes pour après, parce que c’est ça qui est mon moteur, traquer le grotesque dans le quotidien. Pour rigoler ou plutôt pour faire rire, mais bon il faut d’abord que ça m’amuse moi. Alors le reste …pfff … c’est compliqué de te donner un avis … Mes contemporains, franchement, je sais pas. Il y a des tas de gens extraordinaires, partout, très humains, bien plus qu’on ne croit et surtout qui agissent dans la discrétion et ça, ça m’intéresse. Les autres … Certains de ces autres peuvent me mettre très en colère. Alors, j’essaie de me tenir loin de ce qu’ils sont. Voilà! Bon, c’est d’une banalité extrême hein ? Et sinon demain ? Je ne sais pas comment s’annonce demain. Vu d’ici, ça semble un peu mal barré. L’époque n’est pas propice à l’optimisme mais il y a des sursauts partout alors… Demain, moi, j’espère des gamins qu’on ne foutra plus dans des charters pour des allers-simples vers l’enfer. J’espère le retour des petits bistros de villages, des gens qui se parlent, des oiseaux, des abeilles, des livres, de la musique et des vélos. Une vie plus au ralenti, dans laquelle les gens prendraient le temps de se rencontrer, de partager, de s’aimer pour de vrai. Mais bon, je ne suis pas très moderne. Je ne sais pas si j’ai répondu. Sûrement pas. Mais à ma décharge, c’était pas facile, d’autant que le temps de faire cette interview j’ai tout fait cramer mes choux de Bruxelles. »

En deux mots
Des tronches, de la vie, de l’humour avec une légère pincée de critique sociale, vous avez un bon Tronches de vie, cuvée 2019 grâce à une Soph’ aux petits oignons mais aux choux de Bruxelles en purée.

Jean-Claude ATTALI

Lien vers la page des Éditions Lapin de « Tronches de vie  »

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*