Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Bruxelles 43 (Weber, Deville) – Editions Anspach – 14.50€

Bruxelles 43 (Weber, Deville) – Editions Anspach – 14.50€

Parution : 10/2020

Résumé
La jeunesse de Kathleen sous les bombes, l’héroïne de Sourire 58 et de Léopoldville 60. Un récit de guerre évoquant la vie à Bruxelles durant la seconde guerre mondiale, dans une ville bombardée où se succèdent les rafles anti-juifs. La presse résistante s’organise … Bruxelles, 1960. Revenue de Léopoldville, Kathleen aide sa mère à ranger son grenier. Elle y découvre une enveloppe contenant des planches de bande-dessinée, destinées à la presse clandestine, se moquant d’Hitler et qui dénonçait l’occupation allemande durant la seconde guerre mondiale.Kathleen replonge alors dans son passé. En 1943, Kathleen a 12 ans. La jeune fille ne comprend pas grand-chose à la guerre. Son père, Fernand, tient un kiosque à journaux, place de Brouckère. Il est passionné de bande dessinée. Un dimanche de juin, Bob, un dessinateur, ami de Fernand, lui montre ses strips de BD. Des histoires corrosives à l’encontre d’Hitler, qu’il tente de faire publier dans un journal de la Résistance. Bob se sait surveillé, notamment par Alfred, un collaborateur rexiste. L’atmosphère devient de plus en plus irrespirable à Bruxelles. Les rafles anti-juifs se multiplient. Les bombardements, aussi. Ils ne font pas la différence entre les bons citoyens et les collabos. Kathleen, Suzanne, la fille de Bob, et une de leurs amies Yvonne, enfant de rexiste, vont être au cœur de l’un d’entre eux. Les tensions qui en résulteront feront vaciller leur amitié …

Notre avis
Après Sourire 58 et Léopoldville 60, nous retrouvons Kathleen, L’héroïne de Patrick Weber et Baudouin Deville, mais cette fois dans  le Bruxelles de son adolescence, alors qu’elle a 12 ans en 1943, pendant l’occupation. L’ époque n’est pas simple, Kathleen vit alors avec ses parents, sous la menace des bombardements, avec les restrictions alimentaires et  les dénonciations, alors qu’elle préférerait passer du temps avec ses amies. L’adolescente y joue  plus un rôle de un témoin que celui d’une réelle héroïne ; elle observe un monde d’adultes sous tension, sous pression, impuissant face à la guerre et l’occupation. C’est d’un artiste qui choisit de ne plus faire de concession et de vendre ses planches séditieuses que nait la lumière dans un combat souvent  difficile en décidant d’affronter le régime nazi … Avec ce troisième volume, Patrick Weber et Baudouin Deville continuent d’observer la Belgique dans toute sa complexité et ses paradoxes, une Histoire pleine de contrastes, de courage mais aussi de lâcheté ! Ils s’attardent sur le quotidien d’une population bruxelloise, déchirée entre résistance et  collaborations dont il faut sans cesse se méfier, qui vont même jusqu’à aller noter les noms suspects sur les boites aux lettres pour ensuite aller les dénoncer à l’occupant. Cette troisième aventure des aventures de Kathleen est sorti le 9 octobre en France et le 21 octobre en Belgique. Patrick WEBER a imaginé une histoire dense et prenante sur la jeunesse de cette héroïne, au milieu des années noires de l’occupation. Les deux auteurs travaillent déjà sur un quatrième album qui aura pour cadre l’année 1967. il me reste à vous dire que derrière un scénario passionnant, on redécouvre la violence qui ravagea l’Europe pendant ces années, tout en révélant la force de la résistance ! Un travail Magistral. Weber est historien, il construit une intrigue  précises, basée sur ses recherches, des témoignages, des photos d’époque… Une documentation dense mise en valeur par un passionnant dossier final qui insiste sur le contexte, sur l’Histoire, la réalité des faits ! Pour accompagner ce travail d’historien, Baudouin Deville laisse des planches absolument magnifiques,  fidèles aux lieux dans leurs moindres détails. Le trait et vif et souple dans un esprit  années 40/50, avec une une ligne claire parfaite. On notera les superbes ambiances colorées de Berengère Marquebreucq avec une subtile patte graphique, insistant sur les lumières, aux atmosphères plus particulières, comme lors du bombardement, qui vous transportera littéralement sur place. Un magnifique travail qui se cloture avec un superbe cahier graphique et historique plongeant dans la grande Histoire de cette fiction.

 

 


En deux mots

Fort et Intense, un superbe album.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page des Éditions Anspach, On ne saurait trop vous conseiller de vous inscrire à leur Newsletter.

Le Facebook Officiel des Editions Anspach c’est ici.

  

 

 

 

 

 

 

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , ,

Un Commentaire

  1. Deville
    Posté 12 octobre 2020 at 9 h 53 min | Permalink

    Bonjour,

    Merci pour votre intéressante analyse et la mise en avant de cet album, promu à une belle carrière.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*