Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Exposition « Pierre Culliford dit Peyo, la vie et l’œuvre d’un conteur merveilleux »

Exposition « Pierre Culliford dit Peyo, la vie et l’œuvre d’un conteur merveilleux »

Vendredi 12 août 2011, aux alentours de midi, Fantasio… heu Nicolas Raduget rejoignait Spi… Nicolas Vadeau, râlant après avoir raté une correspondance grâce à la SNCF, incapable de relier deux villes distantes de 5 kilomètres sans arrêter le train en pleine voie. Les deux vaillant reporters décidaient ensuite de déjeuner près des Champs-Elysées avant de se présenter à l’Artcurial, lieu de l’exposition consacrée à une pointure de la bande dessinée européenne, Pierre Culliford, dit Peyo. Compte-rendu d’une visite passionnante.

Dès l’accueil, fort chaleureux une fois passé l’agent de sécurité en charge de garder les sacs et autres bagages, une surprise acidulée vous attend. Pour profiter pleinement de la visite, on nous remet un petit paquet de bonbons schtroumpfs, d’une grande marque qui commence par Ha et finit par Ribo.
Ensuite, c’est le début d’un voyage de 2h30 environ, pour peu que l’on s’arrête partout. Une biographie sélective de Peyo est tout d’abord présentée, ainsi que des instruments de travail qui lui ont appartenu. Viennent ensuite différentes salles où sont exposées les planches du maître. Sélectionnées par thèmes, par exemple les toutes premières publications de Peyo ou bien le scoutisme, elles permettent de découvrir un travail d’auteur fort peu connu, voire inédit. Dessins de presse ou publicitaires, ils permettent de repérer l’évolution de son style vers la forme qu’on connaît le mieux aujourd’hui.

Extraits de Capitaine Coky et un gag des scouts

Vous découvrirez ensuite un grand nombre de planches originales des différentes séries de Pierre Culliford. Parmi celles-ci, les extraits des Schtroumpfs sont évidemment les plus prisés par l’ensemble des visiteurs, notamment le jeune public. Mais il serait dommage et très schtroumpf de passer à côté des planches de Johan et Pirlouit, chef d’œuvre d’humour et de poésie incontesté et incontestable (sans vouloir paraître pompeux), à qui l’on doit d’ailleurs l’apparition des petits lutins bleus, ainsi que celles de Benoît Brisefer, le petit garçon très gentil et très fort, extrêmement fort, énormément fort, sauf lorsqu’il s’enrhume ! Les gags du chat Poussy valent également le détour ainsi que les planches de Jacky et Céléstin, dont Peyo fut le scénariste.

Une des salles dédiées à l’exposition

En fin de visite, invités à redécouvrir les dessins animés Schtroumpfs, nous sommes forcés de constater qu’ils ont bien vieilli, ce qui n’est pas le cas, heureusement, des albums de leur créateur, dont la qualité reste intemporelle !

Les yeux pleins d’étoiles, nous quittons l’Hôtel, encore émerveillés par le talent du conteur. A signaler qu’en compagnie des figurines et albums des schtroumpfs, le catalogue de l’exposition et la biographie de Peyo signée Hugues Dayez sont disponibles dans la boutique, aux prix respectifs de 35 et 23 euros.
Atchoum ! Zut, nous avons attrapé un rhume, il est temps de conclure cet article et de vous encourager à vous rendre à l’Artcurial, mais dépêchez-vous, l’expo s’achève le 30 août !

Nicolas Raduget et Nicolas Vadeau.

Merci à Laëtitia Vignau qui nous a autorisés à prendre des photos.

Informations pratiques :
Exposition « Pierre Culliford dit Peyo, la vie et l’œuvre d’un conteur merveilleux »
Artcurial – 7 rond-point des Champs-Élysées – 75008 PARIS
Ouverture du 7 juillet 2011 au 30 août 2011, tous les jours de 11h à 19h.
Tarif: 3 à 6 euros.

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*