Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » La Première fleur du pays sans arbre (Lacombe, Arnal) – Les Requins Marteaux – 20€

La Première fleur du pays sans arbre (Lacombe, Arnal) – Les Requins Marteaux – 20€

Parution : 02/2012

A son arrivée en Afghanistan, Julien Lacombe témoigne de son sentiment d’immersion au sein du reportage. Celui-là même qui dépeint un pays pétri par deux siècles d’instrumentalisation géopolitique et de conflits ethniques. Un pays à l’image internationalement marquée par l’attentat du 11 septembre 2001 revendiqué par les Talibans, qui ont pris soin de faire taire le commandant Massoud trois jours auparavant. Un pays où les carcasses de chars cohabitent avec les taxis de fortune. Un pays où les femmes doivent protéger leur réputation en adoptant une conduite extrêmement stricte et une tenue qui dissimule totalement leur personne. Un pays encore en proie à des affrontements violents mais où, paradoxalement, Julien Lacombe et sa mission humanitaire sont bien accueillis. Car malgré l’apparente tranquillité du peuple face à des enlèvements de jeunes filles aussi courants qu’incroyablement motivés, sa mission a pour but d’inciter les villages à se donner les moyens d’une démocratie locale paritaire. A l’heure ou l’inégalité homme-femme reste un débat dans nos sociétés occidentales, il semble cependant que celle-ci prenne ici un tout autre sens.
Ce récit de l’expérience humanitaire de Julien Lacombe, mis en image par Sarah Arnal, s’appuie tant sur une analyse géopolitique que sur l’observation des petits détails et des contradictions de cette organisation à bien des égards fermée à double-tour. Préfacé par Pierre Christin en personne, cet album nous donne une appréciation générale et très précise de la vie en Afghanistan, de son avant-propos qui resitue chronologiquement l’histoire du pays jusqu’au chapitre final du retour en France. Parsemée de petit détails délicieusement absurdes, la lecture de cet ouvrage important est assez fluide. Sans être didactique ou moraliste, le parti-pris des auteurs est d’effectuer une observation strictement journalistique. Libre au lecteur d’aller chercher des réponses aux questions qu’ouvrent tant d’éclairages…
La Première fleur du pays sans arbre, un témoignage qui s’inscrit pleinement dans la lignée des BD de reportage. La restitution d’un humanitaire sur une expérience extraordinaire.

Alain Lamourette



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*