Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Niourk T1 (Vatine) – Ankama – 13,90€

Niourk T1 (Vatine) – Ankama – 13,90€

Parution : 10/2012

La folie des hommes a eu raison de la Planète Bleue. Une catastrophe nucléaire s’est produite et a provoqué l’assèchement des mers, la désertification des plaines ainsi que la régression de l’être humain à l’ère primitive. Il ne subsiste que des tribus disséminées à la surface du globe. Thôz est le chef de l’une d’entre elles. Il guide sa horde au mieux et peut compter sur le Vieux, «celui-qui-sait», pour l’aider dans sa tâche. Le sorcier est également l’unique personne capable de communiquer avec les Dieux. Mais, à l’écart de cette tribu, vit également le seul et unique enfant noir. Se nourrissant de restes et vivant caché pour éviter la violence de ses congénères, il survit. Et, à la veille de son départ pour les montagnes de Cuba, afin de se rendre à Santiag, la ville des Dieux, le Vieux annonce qu’à son retour l’enfant noir mourra.
Ankama se lance dans un projet ambitieux qui vise à adapter les douze romans de celui qui est devenu une référence absolue en SF : Pierre Pairault alias Stefan Wul. Et, en tant qu’instigateur de la collection Les Univers de Stefan Wul, Olivier Vatine (Cixi de Troy) s’est lancé dans l’adaptation de la plus connue de ces œuvres, Niourk. L’auteur en propose une vision personnelle qui rend ce roman d’anticipation beaucoup plus adulte qu’il ne l’était à l’origine et qui donnera certainement envie de (re)lire le roman. Bien sûr, Olivier Vatine prend un tout petit peu de liberté mais ne dénature pas l’œuvre du Maître pour autant. D’un point de vue graphique, c’est comme au cinéma. Le trait dynamique, épuré et stylé du dessinateur, associé à une mise en couleur très bien sentie, crève littéralement l’écran et nous fait vivre le roman de l’intérieur.
Quand un Maître rencontre un autre Maître, cela donne un «must have» !

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*