Accueil » Univers Comics » News Comics » Star Wars : The Clone Wars

Star Wars : The Clone Wars

Date de sortie : 27 août 2008
Réalisateur : Dave Filoni
Acteurs (voix françaises) : Emmanuel Garijo, Olivia Luccioni, Bruno Choel, Jean Lescot, Laura Blanc
Scénaristes : Henry Gilroy, Steven Melching, Scott Murphy
Créateur : George Lucas
Producteurs : George Lucas et Catherine Winder
Durée : 1h37
Genre : Science-fiction, action, animation
Année de production : 2008
A partir de 6 ans
Distribué par : Warner Bros France

Nouvelle page 1

8.1 Bouton Commandez 100-30


Vous savez que chez Bulle d’Encre on est plutôt amateur de l’univers de George Lucas (si vous ne me croyez pas, foncez lire le hors-série spécial Star Wars !) et forcément, en apprenant qu’un nouvel épisode sortait sur nos écrans, on a sorti les sabres laser. Et comme Clone Wars fait aussi l’objet d’une série BD, il était évident que l’on vienne vous parler de ce film.
Ce film d’animation se situe dans la chronologie Star Wars entre l’épisode II et l’épisode III de la saga. La galaxie est plongée dans la Guerre des Clones, opposant les Séparatistes dirigés par le maléfique Comte Dooku (un vrai méchant lui, que dirait sa mère… la mère Dooku… hem, jeu de mots pitoyable en direct !) à la République, dirigée par le non moins maléfique chancelier Palpatine (mais ça, les Jedi ne le savent pas encore). Les Séparatistes ont une armée gigantesque de droïdes tandis que la République possède des soldats clones et les Jedi. Mais hélas pour ces derniers, de plus en plus de planètes rejoignent les forces séparatistes et ils sont submergés par le nombre. Quelques territoires, cependant, résistent encore et toujours à l’envahisseur, de vraies petites Suisses aux confins de la galaxie mais avec un seul bémol : le criminel Jabba le Hutt y règne et fait appliquer sa loi.
Mais l’occasion va être donnée à la République pour se faire un allié de choix quand Jabba appelle les Jedi à l’aide pour retrouver son fils enlevé. L’allié est certes un sale type mais l’utilisation de ses voies de circulation serait un grand plus pour les forces républicaines. Sauf que… L’enlèvement n’est qu’un sombre piège du Comte Dooku, assisté de la tout autant cruelle Asajj Ventress, afin de faire croire à Jabba que les Jedi ont tout manigancé et que l’empire criminel du Hutt doit rejoindre les forces séparatistes. Fort heureusement, la mission de retrouver le fils de Jabba (une ravissante petite limace puante) est confiée à Anakin Skywalker et sa jeune Padawan Ahsoka Tano (un personnage totalement inconnu dans les films mais apparaissant déjà dans la série Clone Wars), aidés d’Obi-Wan Kenobi et Yoda à la tête des troupes clones.
Les cinq premières minutes du film, attendez-vous à trouver ça moche. Le design reprend celui de la série animée Clone Wars, à coup de renfort de 3D. Les personnages, figés à l’extrême, sont par exemple sponsorisés par le gel Fixation Extrême que même quand y’a du vent, y’a pas un cheveu qui bouge ! Ce choix graphique (et surtout qui facilite le travail des petites mains ayant élaboré le film) surprend donc au premier abord puis peu à peu, on s’y fait… Vient donc la question du scénario : simple, très simple, avec des rebondissements prévisibles, des droïdes aussi futés que Jar Jar Binks et une apprentie Jedi moitié niaisou, moitié tête brûlée. Un scénario adapté donc au plus jeune public (bien que bon… personnellement, je doute que la logique du complot des Séparatistes soit parfaitement intégrée par un enfant de 6 ans ou que le spectacle de têtes coupées soit de son âge). Même la bande-son s’est faite plus djeunz pour être sûr que nos charmants bambins s’enthousiasment devant Star Wars (et font acheter quelques figurines aussi). Et malgré tout ça, j’ai bien aimé ce film d’animation ! J’y suis allé en me disant pertinemment que je n’allais pas m’en prendre plein les mirettes, que ce n’était pas un grand moment de la saga, et forcément, dans ce cas, on est beaucoup moins déçu. Alors même si cet épisode a un côté très bébé, qu’il fait davantage série télé (d’ailleurs, c’est ni plus ni moins que le premier épisode d’une nouvelle série d’animation), il reste sympa à voir, pourvu qu’on ne soit pas trop exigeant.
Si vous avez envie de vous reprendre une claque en regardant un Star Wars… regardez plutôt les DVD. Sinon, vous pouvez quand même voir The Clone Wars pour le plaisir de découvrir un peu plus cet univers.
Anthony Roux

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*