Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Kaboul Disco T2 (Wild) – La Boîte à bulles – 16€

Kaboul Disco T2 (Wild) – La Boîte à bulles – 16€

Parution : 11/2008
Il y a le Nicolas apprivoisé, tel que moi, qui reste tranquillement au chaud chez lui, et qui rédige des vieilles chroniques en buvant du thé. Et puis il y a le Nicolas Wild, le sauvage, de loin plus intéressant, qui n’hésite pas à prendre son crayon et ses idées pour aller travailler en Afghanistan ! Après un premier tome hilarant, divertissant et instructif, fort bien résumé d’ailleurs en début d’ouvrage, l’auteur rééditera-t-il l’exploit avec cet opus ? Réponse après cette page de pu… heu, tout de suite. Une fois ses vacances en France terminées, Nicolas s’envole à nouveau pour l’Afghanistan où il retrouve les locaux de Zendagui Medias. Cette fois-ci, il doit participer à une campagne de sensibilisation contre l’opium, dans un pays encore fragile où le climat reste tendu.
Levons rapidement le voile, les éléments qui ont fait la force du premier album sont toujours présents. Cette faculté qu’a l’auteur à aborder des événements pas toujours marrants sur un ton décalé et drôle fait mouche et bouscule pas mal d’idées reçues. L’effet de surprise dont a bénéficié le Tome 1 s’est dissipé, et c’est peut-être pour cette raison que j’ai trouvé celui-là un tout petit peu, légèrement, un soupçon moins réussi (mais excellent quand même) du point de vue humoristique. Par contre, on apprécie toujours autant de suivre l’évolution au jour le jour de ce groupe d’expatriés, de l’intérieur, comme une petite souris qui se serait glissée dans la poche de Nicolas. Les bonus de fin, remplis de visuels bien réels, renforcent ce côté documentaire amusant et le dessin, qui va au plus simple pour être plus direct, est vraiment très agréable.
Un cadeau idéal, à déposer sous le sapin et ses Kaboul de Noël.
Nicolas Raduget

Retrouvez l’interview que nous a consacrée Nicolas Wild ici !
Chronique du Tome 1

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*