Accueil » Univers Manga » Interview Manga » Rencontre avec Sonny Liew – Auteur de Malinky Robot

Rencontre avec Sonny Liew – Auteur de Malinky Robot

Pour la deuxième interview de la semaine, nous sommes allés à la rencontre de Sonny Liew que le public français découvre avec Malinky Robot. L’auteur malaisien a suivi un parcours atypique qui l’a mené sur plusieurs continents, ses influences sont donc nombreuses.

Chronique de l’album

Retrouvez quelques extraits de l’album en fin d’interview.

Bulle d’Encre : Bonjour Sonny ! Vous avez réalisé Malinky Robot pour le label Bao des éditions Paquet, qu’est-ce qui vous a séduit pour intégrer ce label ?
Sonny Liew : J’ai rencontré Pierre Paquet au San Diego Comic Con il y a deux ou trois ans, nous sommes restés en contact après, et j’ai été très impressionné par les livres des éditions Paquet. Lorsqu’a été créé le label Bao on m’a proposé de publier Malinky Robot, j’ai sauté sur l’occasion. C’était très excitant d’avoir la chance d’exposer cet album a un large public en France.

BDE : Qu’est-ce qui vous a inspiré pour écrire le scénario de Malinky Robot ?
SL : Ça a vraiment commencé pendant un projet de classe dirigé par David Mazzuchelli lors de mes études à l’école de Design de Rhode Island. J’avais récupéré un livre appelé San’ya Blues chez un bouquiniste parlant de la population à Tokyo – cela semblait être une idée géniale pour une histoire. Ajoutez à cela des éléments de science fiction et je pense que vous avez les débuts de Malinky Robot.

BDE : Vous avez un parcours assez atypique, en effet vous êtes né en Malaisie, avez grandi à Singapour puis êtes allé étudier à Cambridge puis à Rhode Island. A quel moment vous êtes-vous dit « Je veux devenir dessinateur de BD » ?
SL : J’ai commencé à vouloir devenir un dessinateur de BD quand j’avais environ 13 ou 14 ans – quand je me suis procuré mon premier album du magazine anglais 2000AD – tous ces auteurs et ces artistes stupéfiants m’ont vraiment projeté dans l’excitation que ça serait de devenir moi même un artiste. Malheureusement à Singapour, il n’y avait pas beaucoup de débouchés afin de faire une carrière dans la bande dessinée. J’ai tenté ma chance, un été, pendant que je séjournais à Cambridge, en envoyant une bande dessinée Franckie & Poo au journal local et fut assez heureux de le voir s’améliorer en une bande dessinée quotidienne.
C’est la réalisation de cette BD et le défi que ça représentait pour moi qui m’a servi de tremplin pour intégrer l’école de design de Rhode Island.

BDE : On sent dans Malinky Robot que vous êtes influencé par différents genres, est-ce lors de vos différents déplacements en Europe et en Amérique qui est « responsable » de ce style qui est le vôtre aujourd’hui ?
SL : En prenant du recul, je pense que quand je vivais en Angleterre et aux Etats-Unis, j’avais énormément de chance de vivre dans des coins où il y avait de nombreuses boutiques de BD et où je faisais des découvertes, tant au niveau de la BD contemporaine que la BD alternative, de Raymond Briggs à Max Anderson et de Chester Brown à Otomo. Tous ces artistes incroyables m’ont inspiré dans ma vision de la BD, aussi bien au niveau du dessin que du scénario.

BDE : Vous avez débuté une tournée de dédicaces en France avec le Salon du Livre de Paris, quels ont été les premiers retours que vous avez eus sur votre album de la part du public ?
SL : Ma seule inquiétude était que le lecteur lambda puisse être troublé par les changements stylistiques de certaines de mes histoires, heureusement on m’a donné ma chance. Je crois qu’il y a eu des retours vraiment positifs venant de ceux qui ont lu le livre concernant le rôle que jouaient les changements du genre dans l’album.

BDE : Votre participation au label Bao se résumera-t-il uniquement à Malinky Robot ou prévoyez-vous de créer un autre album pour ce label et le public français ?
SL : Je crois que des deux cotés nous souhaitons une collaboration à long terme. On a comme projet de publier en français des livres existants (en anglais) comme Wonderland et My Faith in Frankie, et également une nouvelle histoire de Malinky Robot.

BDE : Quels sont vos projets à venir ?
SL : Et bien, je prépare un roman graphique intitulé Decelerate Blue écrit par Adam Rapp, ça parle d’une jeune fille vivant dans un monde sur actif, dans un futur proche, qui va rejoindre un mouvement de rebelles souterrains, espérant trouver un mode de vie différent. Et d’un autre coté, je prépare un art book sur Malinky Robot avec des dessins et des peintures de robots…

BDE : Merci à vous !!!
SL : Merci pour cette interview. 🙂

Propos recueillis par Mathieu Larno et Nicolas Vadeau

Interview réalisée le 15 mars 2009.

Extraits de l’album

© Paquet/Liew
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*