Accueil » L'ASSOCIATION » Espace Générosité » J-14 : Présentation d’Etienne Davodeau et Guillaume Bouzard

J-14 : Présentation d’Etienne Davodeau et Guillaume Bouzard


Etienne Davodeau
Étienne Davodeau, 42 ans, vit en Anjou. En 1985, après des études d’arts plastiques à Rennes et la création du studio BD Psurde, il publie chez Dargaud la trilogie Les Amis de Saltiel, puis Le Constat. Puis, chez Delcourt, Quelques Jours avec un menteur, Le Réflexe de survie, et trois polars : La Gloire d’Albert, Anticyclone et Ceux qui t’aiment. En 2001 il réalise Rural !, véritable reportage, où il confirme son choix, peu fréquent en bande dessinée, d’inscrire le monde réel au cœur de son travail. Il s’intéresse aussi à la BD pour enfants (il scénarise Les Aventures de Max & Zoé, dessin de Joub). Il réalise, avec David Prudhomme au dessin, l’adaptation en bande dessinée de l’unique et méconnu roman de Georges Brassens, La Tour des miracles. Après avoir publié dans la collection Aire Libre de chez Dupuis Chute de vélo (Prix des libraires spécialisés 2005), il revient au reportage-documentaire avec Les Mauvaises Gens, qui reçoit le Grand prix 2005 de la critique, le Prix France Info, puis à Angoulême le Prix du Scénario et le Prix du Public. Enfin, avec Kris, il met en images dans Un homme est mort les manifestations ouvrières à Brest en 1950, l’assassinat d’un militant par les forces de l’ordre, et le destin fabuleux du film que le cinéaste René Vautier avait tourné en ces circonstances. En novembre 2008 est paru le premier tome de Lulu, femme nue chez Futuropolis.
Découvrez le site d’Etienne Davodeau.

Chronique parue sur Bulle d’Encre :
Lulu femme nue T1

Guillaume Bouzard
Guillaume Bouzard est né à Paris. En 1975, il lit pour la première fois de sa vie un Spirou (son père est un abonné de la première heure) et tombe sur Les Tuniques bleues. C’est le choc… Depuis ce jour, il n’aura plus qu’une idée en tête : faire de la bande dessinée quand il sera grand. Quelques années plus tard il tombe sur Le Petit Psikopat Illustré (de Paul Carali) en kiosque et c’est le second choc… petit format (facile à tchourer) et surtout, bête comme chou à faire… Il rêve alors de faire son propre fanzine : en 1986, naît donc Caca Bémol (10 numéros de 1986 à 1996). Durant cette période effrénée de fanzinat où il va bosser pour La Pieuvre, Jade, Goldrush, il affine son style et rencontre ses futurs éditeurs : Six pieds sous terre et les Requins Marteaux. Sortent alors ses premiers albums : La Nuit du Canard-Garou (nominé à Angoulême pour le meilleur premier album), Les Pauvres Types de l’espace (avec Pierre Druilhe), Plageman (nominé pour le prix coup de cœur à Angoulême), Ricou et Bigou… Il bosse pour Ferraille, le magazine des Requins Marteaux en parallèle et aussi à la Poste de temps à autres pour gagner sa vie. En 1997, Carali l’appelle pour bosser au Psikopat, et c’est la consécration. Après, tout s’enchaîne, Fluide Glacial, So Foot, bref, les meilleurs magazines du monde. Il va faire un album chez Dargaud, Football Football, publié en août 2007. Bouzard a également fait Bestioles avec Moulinex et Sponge comix avec Pierre Druilhe et Matt Konture, tous les deux édités chez Six pieds sous terre. Enfin il vient de sortir The Autobiography of a mitroll Tome 1 : mum is dead chez Dargaud dans la collection Poisson Pilote.

Chronique parue sur Bulle d’Encre :
Corée T1

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*