Accueil » Autour de la BD » Jeux Vidéo » Retour sur Japan Expo et Comic Con 2010

Retour sur Japan Expo et Comic Con 2010

Première année où je mettais les pieds là-bas, avec l’envie de découvrir plus particulièrement la partie Comics.
On m’avait annoncé que ce n’était que quelques stands se battant en duel, totalement noyés dans la masse de la Japan Expo, mais heureusement, ce n’était pas le cas : la Comic Con (comme convention, n’y voyez pas d’anelkaderies derrière) avait réellement pris de l’ampleur, pas au point de concurrencer la Japan Expo, mais pouvant séduire un large public.

Alors déjà, son grand avantage par rapport à la Japan : il fait beaucoup moins chaud, l’air circule mieux, la foule est moins dense. Cet argument est très important lors des grosses chaleurs. Un bref passage dans l’espace Japan m’a effectivement fait découvrir les joies du sauna asiatique, grâce notamment à une astucieuse verrière faisant cuire à feu doux les pauvres personnes tenant les stands situés dessous.
A part cette parenthèse climatologique, la Comic Con proposait à tout amateur de comics qui se respecte l’opportunité de rencontrer plusieurs auteurs, travaillant pour les géants Marvel et DC… Et forcément, ce ne sont pas des auteurs que l’on a l’habitude de croiser au festival BD du coin (sauf si vous habitez à San Diego, auquel cas nous vous remercions par avance de nous inviter chez vous à l’occasion). Alors, en vrac, on pouvait rencontrer David Lloyd (V pour Vendetta, en photo), Jeph Loeb (Batman, Hulk…), Mark Brooks (Spider-Man, X-Men), l’équipe de la série Highlander, sans oublier ceux que je n’ai pas cités. Quelques petits bémols sont à noter pour une prochaine édition : une mauvaise évaluation des temps d’attente aux dédicaces (malgré la serviabilité et la gentillesse des hôtesses… et pour une fois, je ne suis pas ironique) et surtout une communication très difficile avec les auteurs. Déjà qu’ils ne parlent pas comme nous, les tables larges et basses, combinées à un bruit de fond continuel (conférences, public…) ne laissaient guère l’occasion d’échanger plus de quelques mots avec les auteurs.
A côté de ça, une foule d’animations : conférences, espace jeux vidéos, expositions, projections de films et d’épisodes de séries, espaces ludiques (laser game, vaisseau radio-commandé, etc, etc)… La programmation était vraiment riche et variée, il y en avait pour tous les goûts et cela nous oblige à faire des choix. Sans oublier qu’il y a toute la partie Japan Expo qui en offre le double !
Si la Comic Con continue sur sa lancée, espérons qu’elle puisse sortir du cadre de la Japan Expo et voler de ses propres ailes. En tout cas, l’année prochaine, j’y retourne !!!
Anthony Roux

4 jours de folie ont encore accompagné la Japan Expo cette année !
La folie à tous les niveaux : chaleur, foule, expositions, animations, dédicaces, boutiques, jeux, concours, tous les stands ont fait un effort pour se mettre en avant.
Mais, pour ceux qui ont eu la chance de les croiser, c’est surtout la folie du groupe de supporters Gamushara Oendan qui était contagieuse. Au cœur des allées, lors de la remise des Japan Expo Awards ou dans les files d’attente à l’extérieur, ces Japonais survoltés étaient partout ! Et aucune chance qu’on puisse les oublier… Espérons qu’ils puissent revenir très vite !

Du côté des invités, gros succès pour la venue de Tsukasa Hôjô, le célèbre auteur de City Hunter et Cat’s Eye, présent à Villepinte pour fêter ses 30 ans de carrière avec ses nombreux fans français. Chez les éditeurs, le succès était aussi au rendez-vous, même si les visiteurs lambda avaient du mal à comprendre les innombrables systèmes de dédicaces qui ont lieu en parallèle. Un peu plus de clarté ou une charte applicable à tous ne serait pas superflus, à moins de vouloir surtout faire plaisir aux collectionneurs et autres acharnés des signatures…
Chez les vendeurs, difficiles à approcher le samedi en raison de la foule mais accessibles le reste du temps, quelques beaux objets, des coffrets DVD à prix intéressant, mais peu de surprises et de raretés. Pour trouver des articles originaux ou des figurines sortant des grands classiques (Naruto, Bleach, Lapins crétins, etc.), il faudra donc attendre…
2010 fut une meilleure édition que la précédente, avec des invités plus nombreux et plus variés. Mais il est dommage que ce festival ne s’ouvre toujours pas (volontairement) à un public plus large que les geeks ou les cosplayeurs…
Arnaud Gueury

Photos © BDE

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*