Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Papeete 1914 T1 (Quella-Guyot, Morice) – Emmanuel Proust – 15€

Papeete 1914 T1 (Quella-Guyot, Morice) – Emmanuel Proust – 15€

Parution : 10/2011

Août 1914. Simon Combaud débarque sur l’île principale de Tahiti. Parmi les nombreux métropolitains attirés par le cadre exotique ou les vahinés accueillantes, son arrivée surprend. S’il est venu dans un but précis, personne ne sait rien de ses intentions. Mais les habitants de Papeete ont mieux à faire que de s’occuper de lui. Les militaires en poste sur l’archipel reçoivent des nouvelles alarmantes d’Europe : l’Allemagne aurait déclaré la guerre à l’Angleterre et la France. Mais sans réseau de communication continu, ces informations sont incomplètes et non confirmées. Toutefois, le commandant Destremau entreprend d’organiser la défense de Tahiti avec ses faibles moyens logistiques et humains. Alors que la Grande Guerre approche de ce paradis sur Terre, les meurtres de vahinés se succèdent…
Le ton est lancé dès la couverture – superbe – de cet album. Polar en milieu paradisiaque, Papeete 1914 est surtout une formidable histoire basée sur un fait historique réel, celui de la défense de Tahiti au début de la Première Guerre Mondiale. Au fil de la lecture se révèlent tous les décalages qui font sa force, entre le métropolitain Simon en tenue de ville et les vahinés dévêtues, entre les horreurs de la guerre qui débute et la douceur de la vie polynésienne, entre l’insouciance du gouverneur et la détermination de Destremau. Un Destremau qui, malgré la destruction de la ville, a réellement évité un massacre de ses habitants par sa prudence, son sens de la débrouille et sa science militaire. La présence d’autres héros existants, comme le peintre Octave Morillot ou la dernière reine de Tahiti, Marau Taaroa, donne du corps à ce récit au ton unique. A tel point que l’enquête policière à l’origine de ce diptyque met du temps à s’installer et, tout en donnant une intrigue, ne fait jamais d’ombrage à la grande histoire. L’autre qualité de cette série, qu’on regrette presque déjà de voir se conclure dès le prochain tome, est le graphisme de Sébastien Morice, proche de l’animation, qui, par ses couleurs et son trait, donne vie à des personnages particulièrement bien étudiés. Mais, plus important encore pour une BD se déroulant dans un des plus beaux endroits au monde, il crée une ambiance dans laquelle le lecteur plonge dès la première page.
Une réussite totale pour une des plus belles surprises de cette année 2011.

Arnaud Gueury

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Un Commentaire

  1. Nicolas
    Posté 16 décembre 2011 at 14 h 54 min | Permalink

    Un premier tome vraiment excellent. Hâte de lire la suite 😉

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*