Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Hulk – L’Intégrale T1 (Lee, Kirby & Ditko, Yanchus) – Panini Comics – 25€

Hulk – L’Intégrale T1 (Lee, Kirby & Ditko, Yanchus) – Panini Comics – 25€

Parution : 06/2003

En plein désert, l’armée américaine, sous l’autorité du Général Thaddeus « Thunderbolt » Ross, effectue des tests sur la bombe G. Le génie à l’origine de la recherche sur les rayons gamma est un jeune scientifique du nom de Bruce Banner, un homme droit, honnête et soucieux de faire le bien. Mais, alors que la première bombe est sur le point d’être lancée, un garçon, Rick Jones, pénètre sur le terrain d’essai, et Banner fonce pour le sauver. Exposé aux radiations, il se réveille miraculeusement indemne. Pourtant, à la tombée de la nuit, un changement s’opère et le bon docteur se transforme en monstre gris ! Pour régler sa dette, Rick va le suivre et tenter de l’aider à comprendre cette malédiction, tandis que l’armée poursuivra cette menace pour l’anéantir. Rapidement, le destructeur et rageur Hulk va faire parler de lui, attirant les ennemis des États-Unis, qu’ils soient Soviétiques, dictateurs ou extra-terrestres…
En publiant les six premiers épisodes de ce comics culte, Panini permet de replonger aux origines du colosse de jade. Un surnom qu’il ne pouvait pas avoir dès sa première aventure en 1962, puisque la couleur choisie par Stan Lee et Jack Kirby était d’abord le gris. Mais le mauvais rendu à l’impression leur donnera immédiatement envie de changer, optant pour le vert simplement parce qu’il n’était pris par aucun super-héros de l’époque ! Si cette intégrale rappelle que Hulk a étonnamment eu droit dès le début à son propre magazine, contrairement à d’autres au succès plus établi, la préface du scénariste précise que le lancement fut laborieux et que la série s’arrêta au sixième numéro un an plus tard. Relancé par son arrivée chez les Vengeurs, il revint au premier plan dans la série Tales to astonish, renommée The Incredible Hulk en 1968. Ces premiers pas aident à comprendre le peu de succès du personnage, Stan Lee tâtonnant sur certains points. Outre sa couleur, sa filiation avec le monstre de Frankenstein est encore trop présente, la transformation ne dure que la nuit ou par une exposition aux rayons gamma et les méchants comme les intrigues souffrent de beaucoup de naïveté et de simplicité. Toutefois, plusieurs éléments resteront identiques (la dualité Banner/Hulk, la colère destructrice, les rapports antagonistes avec Ross, l’amour de Betty, etc). Avec tout le charme de son aspect rétro, cet album rend un bel hommage au second titre de super-héros créé par Stan Lee après Les Quatre Fantastiques.
Une intégrale intéressante qui remonte aux racines d’un mythe de la culture pop.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*