Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » END T1 (Canepa, Merli) – Soleil – 14,30€

END T1 (Canepa, Merli) – Soleil – 14,30€

Parution : 06/2012

Quelle situation étrange ! Alors qu’un enterrement se déroule, une jeune fille se tient près du portail du cimetière. Son nom est Elisabeth. Elle est interpellée par les personnes présentes sur les lieux. Ses parents et sa sœur Dorothea sont là, ainsi que ses amies proches. Et ce cercueil blanc. Mais qui est à l’intérieur ? Alors que l’attention d’Elisabeth est captée par la scène, une araignée se dirige vers sa main et passe littéralement à travers elle. Mais que se passe-t-il ? Quel est ce phénomène étrange ? Personne ne l’entend alors qu’elle crie de toutes ses forces. Et quelle stupeur lorsqu’elle voit sa sœur s’effondrer. Elisabeth est morte. Comment est-ce possible alors qu’elle regarde le cercueil ? Pourquoi et comment cela est-il arrivé ? Et quel est cet endroit où elle se retrouve confinée n’ayant pour unique compagnie que trois créatures bien particulières. Est-ce le début ou la fin ?
Le retour de Barbara Canepa (Sky Doll) en tant qu’auteure était très attendu. Cette attente n’aura pas été vaine car END est remarquable. Elle nous invite à pénétrer dans un monde sombrement romantique. Un univers très personnel aux influences victoriennes qui, sans cesse, nous amène à nous interroger sur un sujet qui peut paraître tabou pour certain : la mort. Outre ce questionnement très métaphysique, il y a une réelle intrigue qui se développe autour des circonstances du décès de la jeune Elisabeth Weatherley. Un récit dense à la lecture fluide d’où émane une étrange poésie. L’histoire ne manque pas d’originalité : Ulysse (la chauve-souris à pattes de poulet), Napoléon (le chat-serpent corail) et Léonardo (le crapaud-araignée) en sont de bons exemples. L’ensemble est magnifié par un dessin et une mise en couleur à quatre mains réalisés par Barbara Canepa et Anna Merli. Un graphisme très poussé et très méticuleux, tant au niveau des personnages que des décors, qui est exacerbé par de sublimes camaïeux en symbiose avec l’ambiance globale de l’album.
Un véritable chef d’œuvre graphique réalisé de mains de maître par deux virtuoses qui encensent une histoire hors du commun (des mortels).

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Cliquez ci-dessous pour découvrir les premières pages de l’album

END, T1 : Elisabeth de Anna Merli, Barbara Canepa, éditions Soleil

Présenté par digiBiDi, la BD à la demande – Location de bande dessinée, comics, manga, roman graphique online

Cliquez ci-dessous pour voir la bande-annonce :

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*