Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Spider-Man – L’Intégrale T1 (Lee, Ditko, Yanchus) – Panini Comics – 28,40€

Spider-Man – L’Intégrale T1 (Lee, Ditko, Yanchus) – Panini Comics – 28,40€

Parution : 03/2012

Lycéen new yorkais timide et réservé, le jeune Peter Parker est davantage intéressé par les sciences que les filles, contrairement au populaire Flash Thompson. Mais, un jour, au cours de la visite d’une exposition sur la radioactivité, une araignée irradiée par accident le mord et lui transmet une force arachnéenne ! Plus rapide, plus agile et plus fort, doué d’un sixième sens le prévenant du danger et de la faculté à grimper le long des murs, Peter pense avoir enfin trouvé le moyen d’aider son oncle et sa tante. Après avoir créé un costume d’homme-araignée et des lance-toiles de sa conception, voilà le garçon lancé dans le monde du spectacle. Un drame va pourtant le ramener à la réalité : la mort de son oncle, qu’il aurait pu évitée s’il avait été plus altruiste. Décidé à devenir un super-héros reconnu et rémunéré, Spider-Man va proposer ses services aux 4 Fantastiques…
Ce premier volume de l’intégrale consacrée au Tisseur – rééditée dans une version spéciale pour les 50 ans – est, plus que l’occasion de revenir sur ses origines, la façon de (re)découvrir ses premières aventures. Sa création en est d’ailleurs une puisque Stan Lee et Steve Ditko, pourtant auréolés d’un certain succès avec leurs précédentes séries (Les 4 Fantastiques, Hulk), eurent beaucoup de mal à imposer leur personnage. Alors que l’époque était aux héros adultes, grands, beaux, puissants et sûrs d’eux, Marvel avait du mal avec cet adolescent complexé, fluet, introverti, vivant chez sa vieille tante et plein de problèmes financiers et amoureux. Lui coller en plus l’image d’une araignée, une des plus grandes phobies au monde, était de trop pour les éditeurs. Toutefois, le légendaire scénariste eut l’idée en août 1962 de présenter Spidey dans le dernier numéro d’un magazine voué à l’abandon. Un échec aurait été sans conséquence sur la maison d’édition, mais les lecteurs envoyèrent tant de lettres pour demander son retour qu’il eut droit à son propre magazine en mars 1963, pour un succès jamais démenti depuis. A l’heure où un nouveau film, annoncé plus proche du comics, sort sur nos écrans, cette plongée dans le passé permet de constater que les auteurs avaient dès le début bien cerner le personnage. Son caractère, ses pouvoirs, rien n’a changé fondamentalement depuis. Même ses ennemis les plus emblématiques étaient présents dès la première année : le Vautour (#2), Dr Octopus (#3), l’Homme-Sable (#4) et le Lézard (#6). Vieillot dans ses histoires assez simplistes et ses couleurs vives, ces comics font partie de l’histoire et procurent toujours un plaisir indescriptible.
50 ans après sa naissance, Spider-Man tient toujours la forme !

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*