Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » L’Homme de l’année T2 (Corbeyran, Horne, Froissard) – Delcourt – 14,30€

L’Homme de l’année T2 (Corbeyran, Horne, Froissard) – Delcourt – 14,30€

Parution : 04/2013

Si la vie de Jeanne d’Arc s’est terminée sur un bûcher rouennais en 1431, son histoire a perduré par delà sa mort. La disparition de la Pucelle d’Orléans a changé la vie de ceux qui l’ont croisée, à commencer par le Roi Charles VII, remis en cause par la mort de celle qui l’avait mené au trône, mais aussi ses compagnons d’armes. Abandonnés par leur patrie, ils utilisent leurs compétences pour subsister en tant que bandits de grands chemins. La belle-mère du Roi, Yolande d’Aragon, mandate secrètement deux de ces Écorcheurs, Etienne de Vignolles et Jean de Xaintrailles, pour qu’ils enquêtent sur les conditions de la capture de Jeanne. Les suspects de cette trahison ne manquent pas…
Ce deuxième tome de la série-concept L’Homme de l’année prouve encore la bonne idée de l’éditeur et des auteurs. En présentant cet album comme un polar médiéval, Corbeyran attise la curiosité et revisite l’Histoire sans la dénaturer. L’enquête de ses héros, si elle est assez simple et se déroule un peu vite – les prologue et épilogue prenant de la place – permet de revivre les derniers jours de Jeanne d’Arc à travers ses plus fidèles compagnons et de (re)découvrir des personnages emblématiques de l’époque, qui auront eux aussi laissé leur trace. Ainsi, Etienne de Vignolles, connu sous le nom de La Hire, a servi de modèle au Valet de Cœur des jeux de cartes pour sa réputation de fidélité et de bravoure. Pour l’accompagner sur ce projet captivant et original, Le scénariste s’est adjoint les services d’un dessinateur fidèle, Horne, avec qui il avait déjà abordé – dans un tout autre registre – le mythe d’un compagnon de Jeanne, l’inquiétant Gilles de Rais, dans Le Saigneur de Tiffauges. Son expérience lui permet de réaliser des planches magistrales, d’une beauté classique impressionnante. Son utilisation de traits réalistes et sa gestion parfaite des ombres, bien connues de ses fans, sont magnifiées par les couleurs de Vincent Froissard. Un duo qu’on espère voir œuvrer ensemble à nouveau à l’avenir. A ce titre, la représentation pleine page du bûcher est à couper le souffle !
Un album beau et malin, visuellement épatant.

Arnaud Gueury

Chronique du Tome 1



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*