Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Burlesque Girrrl T2 (Amoretti, Nephyla) – Ankama – 12,90€

Burlesque Girrrl T2 (Amoretti, Nephyla) – Ankama – 12,90€

Parution : 08/2013

Le décès de Peter plonge les GRRRL dans une peine des plus profondes. Bien sûr, Violette est la plus affectée par cette disparition accidentelle et a du mal à remonter la pente. Et, comme c’est bien souvent le cas, cela tombe au mauvais moment. En effet, le succès semble pointer le bout de son nez. Colleen, leur agent, est prête à leur faire signer leur premier contrat. Mais, pour Violette, tout est confus. Elle ne sait pas si elle sera capable de prendre la suite de Peter au chant ainsi qu’à l’écriture des textes. Heureusement que Morgan et Juan, les deux autres membres des GRRRL, sont là pour la soutenir. De même, Allison, sa photographe, n’hésite pas à la bousculer pour la faire réagir. Mais Violette, à la force de caractère bien trempée, saura se reprendre et fera tout pour que vivent GRRRL et son rockab’. One, two… One, two, three ! Let’s rock, baby !
François Amoretti nous avait agréablement surpris avec le premier tome de Burlesque Girrrl où l’on découvrait une transposition de son univers où s’inscrivent pin-ups, hot rods, tatouages et rockab’. Une fraîcheur dans le thème que l’on retrouve bien évidemment dans ce deuxième opus. Et ce avec beaucoup de plaisir. Même si le premier tiers de l’album est plutôt noir, car il correspond au deuil de Violette, l’ensemble de l’album est très agréable à lire. On pourra juste émettre un petit bémol sur une succession un peu trop rapide des événements. Graphiquement, on notera une belle progression du trait de l’auteur qui dénote un plaisir toujours plus grand à dessiner cette Violette aux courbes généreuses ainsi que cet univers bien particulier qui leur est cher. Le dessinateur gratifie d’ailleurs son public de plusieurs illustrations pleine page, voir double page, où la plastique de l’héroïne emporte tout sur son passage. A l’instar du premier tome, des articles hommages et une galerie de fan arts consacrée à Violette viennent compléter le plaisir du lecteur. Et, pour celles d’entre vous qui se sentent l’âme d’une pin-up, vous profiterez d’une leçon de coiffure dessinée.
Un diptyque que l’on pourrait comparer à une virée sur la Route 66 au volant d’un hot rod accompagné d’une pin-up, rockab à fond dans le poste ! Un très bel hommage à toute une culture. Yeah baby !

Stéphane Girardot

Chronique du Tome 1



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

2 Commentaires

  1. Posté 14 septembre 2013 at 6 h 53 min | Permalink

    je desire gagner cette bd. Merci

  2. toutanbd
    Posté 14 septembre 2013 at 10 h 05 min | Permalink

    Aucun concours sur notre site ne permet de gagner cette BD malheureusement

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*