Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Doggybags T4 (Collectif) – Ankama – 13,90€

Doggybags T4 (Collectif) – Ankama – 13,90€

Parution : 08/2013

Tout puissant sur son yacht, un riche marchand d’armes se retrouve à égalité avec son cuistot, survivant du naufrage les ayant projetés sur une île déserte. La loi du plus fort est désormais de mise… La dame blanche est un mythe, c’est en tout cas ce que toutes les personnes équilibrées sont en droit de penser. Alors comment se fait-il qu’un couple l’ait croisé le long d’une route ?… L’opération Geronimo est désormais entrée dans l’Histoire mais nous a-t-on réellement tout dit vis-à-vis de la mort de Ben Laden ?… L’invasion mexicaine en terre américaine, comprenez par là l’immigration, n’est pas du goût de tout le monde. Certains patriotes ont à cœur de surveiller la frontière pour éliminer tous les indésirables mais, quand les rôles s’inversent et que les chasseurs deviennent chassés, ça devient beaucoup plus drôle…
Au programme de ce quatrième opus, trois récits violents et même trash par moment mais surtout diablement foutus. Doggybags a rapidement trouvé son rythme de croisière et offre aux lecteurs leur dose d’originalité. C’est bien cette originalité qui fait le succès de la série, Run ayant réussi à s’entourer d’auteurs réceptifs à son concept. On sent bien que chacun est investi d’une mission qu’il doit mener à terme avec son récit. Cette fois-ci, ce sont Guillaume Singelin, Nicolab et El Diablo qui s’y collent. Chacun apporte son propre style mais l’ensemble reste malgré tout homogène.
Un album qui complète parfaitement cette série de qualité.

Nicolas Vadeau

Besoin d’un second avis ?

Le yacht d’un riche homme d’affaires s’échoue sur une petite île déserte. Son personnel est mort pendant la catastrophe, ne restent plus que le propriétaire, sa femme et le cuisinier. Mais quand les codes hiérarchiques sont bouleversés, les revanches humaines et sociales ainsi que l’instinct de survie reprennent le dessus… Un jeune couple circule en voiture au travers d’une forêt de l’Oregon aux États-Unis. Mais le voyage va vite tourner au cauchemar : apparitions furtives, avis de recherches inquiétants, policiers zélés. Les ingrédients sont réunis pour un road-movie dont Mary et Allan se seraient bien passés… Un groupe de militaires aéroportés est largué sur une ville du Pakistan. Cette section n’est pas ordinaire, elle accomplit des missions spéciales à hauts risques. Et c’est une bien grosse surprise qui va nous attendre au bout de l’enfer, avec ses retentissements historiques.
Il y a donc trois histoires dans cette nouvelle livraison produite par le Label 619 des éditions Ankama. A nouveau, de prenantes aventures qui nous sont racontées mais, au-delà de la qualité de leurs réalisations, le but est de nous faire peur, de nous déranger et de nous surprendre. Oui, la force de Doggybags est de proposer des histoires à l’ambiance très contemporaine par ses graphismes et le choix des ses auteurs. Pour l’écriture, El Diablo et Run, pour le dessin, Singelin, Nicolab et Run avec une histoire qu’il maîtrise de bout en bout, en plus d’être directeur de la collection. En parallèle de l’aspect moderne du contenu, des relents des années 50-60 dans l’esthétique de l’ouvrage.
Donc, si vous n’avez pas froid aux yeux et que vous voulez lire des productions dans l’air du temps, vous pouvez compter sur le Label 619 et les éditions Ankama.

Didier Bonifay

Chronique du Tome 2



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*