Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Joris Chamblain et Aurélie Neyret – Auteurs des Carnets de Cerise

Rencontre avec Joris Chamblain et Aurélie Neyret – Auteurs des Carnets de Cerise

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. J’aime lire des histoires et mes préférées commencent toutes par Il était une fois. Alors, il était une fois… ben moi, Cerise ! »

En ce deuxième jour du festival de Chambéry 2013, nous avons rendez-vous avec Aurélie Neyret et Joris Chamblain, les grands gagnants de cette 37ème édition. En effet, sur six nominations, les deux auteurs ont reçu trois prix : celui du meilleur scénario, celui du meilleur espoir et enfin le prix France 3 du public. C’est donc un privilège pour l’équipe de Bulle d’Encre de les accueillir dans la salle de presse de l’événement.

Chronique du Tome 1

Retrouvez des extraits exclusifs du tome 2 en fin d’interview.

Bulle d’Encre : Bonjour et félicitations aux grands gagnants de cette 37ème édition du festival de Chambéry. Pouvez-vous vous présenter rapidement pour les lecteurs de Bulle d’Encre ?
Aurélie Neyret : Bonjour et merci ! Je suis illustratrice et dessinatrice de BD. J’ai passé un an à apprendre le dessin académique à l’école Emile-Cohl, puis j’ai fait des études de graphisme qui ne m’ont donné la certitude que je ne voulais pas dessiner des logos dans la vie. J’ai toujours dessiné et j’ai continué à m’améliorer en autodidacte, avant de me lancer dans l’illustration en freelance il y a environ 6 ans. Je travaille pour la presse et l’édition, en France et à l’étranger. Et, depuis que j’ai eu un coup de cœur pour le scénario de Joris, je dessine aussi Les Carnets de Cerise.
Joris Chamblain : Merci ! Bonjour, je m’appelle Joris Chamblain. 29 ans. Scénariste BD et auteur jeunesse. Je suis tombé dans la BD étant petit et après quelques années de fanzine où j’ai plus écrit que dessiné, j’ai souhaité me professionnaliser dans ce métier…et me voilà ! Aujourd’hui, je vis de mes écrits et les diversifie vu que je fais des albums BD, mais aussi du gag pour un magazine ou encore des livres jeunesse.

BDE : Votre production, à l’un et l’autre, est plutôt orientée jeunesse, pourquoi ?
AN : Pour ma part, j’ai participé à des projets de BD, des histoires courtes dans des collectifs, plus adultes. Ce n’est pas systématique de travailler dans le domaine jeunesse pour moi. Il m’arrive de faire des dessins destinés aux ados ou aux adultes. Mais c’est devenu rare, car la BD occupe beaucoup de mon temps. J’illustre aussi un magazine d’Histoire tous les mois (Histoire Junior) pour les enfants, mais je m’amuse beaucoup à le faire. De manière générale, je travaille sur des projets pour les enfants mais aussi accessibles aux plus grands.
JC : Personnellement, j’ai toujours aimé travailler avec des enfants et écrire des histoires sur eux est venu très naturellement. J’ai d’excellents souvenirs de mon enfance, ça a été des moments très heureux. Du coup, je souhaitais partager un peu ces moments-là ou du moins les évoquer à travers mes livres. Mais, je m’ouvre à des projets pour ados et même pour adultes. La jeunesse aura toujours une place particulière dans mes écrits, mais je ne m’y cloisonne pas pour autant.

BDE : Comment vous êtes-vous rencontrés et comment sont nés Les carnets de Cerise ?
AN : Joris m’a contactée en 2009 après avoir vu mes dessins sur internet. On ne se connaissait pas, et n’avions même pas d’amis communs. Je ne cherchais pas spécialement à faire un album BD, j’avais même refusé plusieurs propositions de scénaristes. Mais, quand j’ai lu l’histoire de Cerise, j’ai vraiment tout de suite accroché, et on s’est lancé dans l’aventure. Après des dizaines de croquis, et quelques pages en couleur, on a contacté les éditeurs avec notre projet… et on a trouvé la porte ouverte dans la collection Métamorphose chez Soleil. Barbara Canepa, une de nos deux éditrices, m’avait déjà contactée pour me proposer de rejoindre sa collection. Donc, cela s’est fait naturellement.
JC : J’avais ce scénario sous le bras destiné au départ à la dessinatrice Laurel, mais cela ne s’est pas fait. Donc je cherchais quelqu’un qui serait capable de l’illustrer, quelqu’un qui aurait la bonne sensibilité. En me baladant de blogs en blogs, je suis tombé sur le travail d’Aurélie. Le plus simplement du monde, je lui ai envoyé un mail pour lui présenter l’histoire. Elle lui a plu.

BDE : Le fait que les pages des carnets de Cerise soient intégrées dans l’album était prévu au départ ?
AN : Non. La première version du scénario de Joris était assez dense et s’étalait seulement sur 36 pages de BD classique. Il se passait beaucoup de choses, très vite. Mais, pour démarcher les éditeurs, j’avais fait un dossier sous forme de carnet. C’était Cerise qui se présentait, présentait ses amis, son enquête… Tout y était déjà, les petites photos, les croquis de Cerise, son écriture, les bouts de scotch. Barbara Canepa et Clotilde Vu, directrices de la collection, ont adoré cette maquette, et nous ont dit de garder l’idée pour le livre. Mais, aussi de faire un plus gros livre, avec plus de pages. On a donc pu prendre plus de place que prévu. Et, Joris a réécrit le scénario sur 72 pages, tel qu’il est aujourd’hui, en intégrant des pages de carnet qui sont en fait le journal intime de Cerise. Les pages de carnets ont pris une grande importance. Elles posent le décor, permettent d’être dans la tête de Cerise. Cette pagination m’a aussi permis de prendre plus de temps pour poser des ambiances, pour faire des passages plus immersifs et contemplatifs. Quand Cerise découvre le zoo par exemple, j’ai pu traiter ce moment important de l’histoire sur plusieurs double-pages, et ça aurait surement manqué si on avait gardé le premier découpage. Cet endroit est quasiment un personnage, et il méritait qu’on s’y attarde.
JC : En fait, c’était le dossier de présentation qui était présenté sous la forme d’un journal intime. Cerise elle-même présentait son aventure aux éditeurs. Mon scénario de départ faisait une trentaine de planches. Quand il a été question de le réécrire et de le densifier, Barbara Canepa nous a proposé d’intégrer justement ces pages de carnets. Ça a libéré le dessin d’Aurélie et mon écriture !

BDE : Le tome 1 des carnets a un an. Encore aujourd’hui vous avez de nombreuses nominations et récompenses : est-ce que vous vous y attendiez ? D’autant plus que les adultes également sont pris au jeu.
AN : Non, on va de surprise en surprise. Tout ce qui nous arrive depuis un an est magique, et ultra motivant. Bien sûr qu’on ne l’avait pas anticipé, surtout pour un premier album. Moi en tout cas, je ne m’attendais à rien. Déjà parce qu’à la fin de la production du livre, j’avais tellement la tête dans le guidon que je ne me suis pas projetée du tout dans le futur. J’espérais simplement que l’émotion que j’avais ressentie et essayée de redonner à travers les pages soit comprise au moins par quelques personnes. Mais c’est impossible de prévoir comment le public reçoit un livre… On ne peux jamais être sûr, on essaye juste de faire au mieux, en étant sincère, et on espère qu’on sera compris.
JC : Quand on passe un an à la conception d’un livre, on ne se projette pas dans l’avenir. On cherche case après case, à être le plus lisible possible, le plus sincère possible. On a donné beaucoup de nous-même dans ce livre, donc nous espérions avant tout que les gens qui auraient l’envie de le lire soient touchés. Mais nous n’avions sûrement pas envisagé qu’ils soient si nombreux ! Et ça fait très plaisir. Certains prix étaient remis par nos aïeux auteurs de BD, d’autres par le public. Et dans les deux cas, ils ont donc une valeur très importante pour nous. Nous avons la chance d’être reconnus par nos pairs et par un public toujours plus nombreux et diversifié et nous avons donc encore plus envie de donner pour les suites !

BDE : Le tome 2 sort en avant-première au festival de Saint-Malo la semaine prochaine. Sans spoiler, qu’arrive-t-il dans Le Livre d’Hector ?
JC : Dans cette aventure, Cerise croise la route d’une vieille dame qui, toutes les semaines depuis vingt ans, emprunte le même livre à la bibliothèque. Pour Cerise, c’est un vrai mystère ! Elle VEUT lire ce livre. Mais avec son drôle de caractère, elle ne va pas se rendre compte de ce qu’elle est en train de sacrifier pour arriver à ses fins. Tous ses proches vont être laissés à l’abandon. Mais ils ne vont pas se laisser faire et Cerise va prendre une leçon de vie…
AN : Bien sur ça ne manque pas de piquer sa curiosité, elle ne pense plus qu’à ça, et essaie par tous les moyens de comprendre pourquoi… au point de se fâcher avec son entourage

BDE : Quels sont vos prochains projets ?
AN : Le tome 3 des Carnets de Cerise pour moi. Joris a fini l’écriture, donc je commence les dessins.
JC : En ce moment, je commence à évoquer avec nos éditrices le tome 4 des aventures de Cerise, vu que le 3 est déjà bouclé et signé. Sinon, tous les mois, je suis publié dans le magazine Géo Ado pour une série de gags à la planche. En novembre va commencer la publication d’un conte participatif que j’écris pour Disney France ! Et sinon, je monte actuellement des dossiers BD ainsi que des projets de romans jeunesse. Mais rien n’est encore signé de ce côté-là, je ne peux donc pas en parler !

BDE : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions.
JC & AN : Merci à toi !

Propos recueillis par Stéphane Girardot.

Interview réalisée le 19 octobre 2013.

Extraits exclusifs du tome 2


© MC Productions/Chmablain/Neyret
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : , , ,

4 Commentaires

  1. ROBERT
    Posté 7 novembre 2013 at 12 h 06 min | Permalink

    C’est une belle histoire « les carnets de cerise »,
    du coup je cherchais une idée de Kdo pour ma nièce de 10 ans, grâce à vous, c’est fait, j’espère que la collection continura d’augmenter pour ma loupiote.

  2. Little_Beetle
    Posté 9 novembre 2013 at 22 h 01 min | Permalink

    Très bon choix ! Et, le tome 2 est également très bien. Ravi que nos articles donnent de bonnes idées.

  3. ally
    Posté 24 mars 2015 at 14 h 29 min | Permalink

    j adore carnet de cerise l histoire est tres belle j adorerais etre comme elle.j espere qu il y aura plusieur tome.j aimerais rencontre l auteur et la dessinatrice.

  4. Posté 25 mars 2015 at 19 h 24 min | Permalink

    La série en est déjà à son troisième tome (sorti en novembre 2014).

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*