Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Le Fils de la Perdition (Bec, Mutti, Francescutto ) – Soleil – 16,95€

Le Fils de la Perdition (Bec, Mutti, Francescutto ) – Soleil – 16,95€

Parution : 10/2013

Conducteur de métro désabusé, Perkis Sambatan traîne sa peine alors que le monde autour de lui semble devenir fou. Attentats, accidents et meurtres rythment les infos sans temps mort. Mais sa vie chavire le jour où une femme se jette sous sa rame. Des cauchemars lui font revivre l’événement et, sans se l’expliquer, il sait que la victime était enceinte. Pour en avoir le cœur net, Perkis mène son enquête et découvre que Corinne était persuadée qu’elle allait mettre au monde l’Antéchrist. Alors que des visions terrifiantes continuent de le submerger, il remonte la piste de croyances de fin du monde et d’ère d’apocalypse…
Autant être franc, cette nouvelle oeuvre de Christophe Bec est une déception. A la fois parce que cet album ne tient pas ses promesses et parce que le scénariste est capable de beaucoup mieux, comme on peut le constater sur la phénoménale série Prométhée et d’autres précédentes productions de son cru. Bien que le thème de fin du monde abordé sur un plan religieux a déjà été exploité, notamment au cinéma, mais qu’il reste de nombreux angles pour l’aborder, rarement le sujet aura donné un résultat satisfaisant. Les auteurs tombent souvent dans le piège du spectaculaire ou du grand-guignol et, même si le scénariste évite cet écueil-là, le développement et la conclusion peinent à convaincre et à plaire. Le privilège de pouvoir réaliser une intrigue longue de 74 pages offre de superbes planches d’Andrea Mutti et quelques passages vraiment angoissants, mais cette ambiance glauque et morbide souffre d’un manque d’explications, le récit avançant parfois en laissant le lecteur sur le côté.
Un one-shot conséquent mais globalement décevant, qui prouve qu’il est décidément difficile d’aborder le sujet sans accrocs.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*