Accueil » Autour de la BD » Autour de la BD » Garfield Kart – Le jeu vidéo

Garfield Kart – Le jeu vidéo

LOGO_FINAL_GK

Des pilotes de karts qui s’affrontent dans des paysages variés et usant de pièges et autres fourberies pour semer les autres concurrents, ça vous dit quelque chose ?
Ici, pas de plombier moustachu et de champignons hallucinogènes. Non, cette fois, c’est un chat gras, paresseux, un chien stupide et un maître ridicule qui sont les fous du volant.
L’éditeur de jeux vidéos Anuman Interactive a donc mis en scène Garfield, la série de Jim Davis, et toute sa bande dans un jeu de courses de karts, dans la droite ligne d’un Mario Kart ;disponible sur les smartphones, PC et Mac.
Nous l’avons testé pour vous, dans une version PC.

GK_PERSO_Garfield

Après un tutorial permettant de connaître les différentes commandes et après avoir pesté sur la réalisation d’un dérapage correct (assez difficile à contrôler), place au feu de l’action !

Il y a les modes habituels de ce type de jeux : le grand prix, la course unique et le contre-la-montre. Le plus intéressant restant bien évidemment le grand prix où à travers quatre courses, il faut réussir à gravir la première place. Comme son homologue moustachu, on retrouve les catégories 50, 100 et 150cc, augmentant la difficulté du grand prix.

Et mine de rien, la difficulté existe. Le kart est très sensible et les adversaires peuvent rapidement vous dépasser, même à quelques mètres de l’arrivée, vous faisant ainsi perdre de précieux points.
Côté arsenal, les lasagnes vous font accélerer, les ressorts sauter, les tartes frappent votre adversaire ou, si vous le ratez, elles créent un obstacle supplémentaire, les soucoupes volantes vous kidnappent (ce piège est le pire !). On peut aussi envoyer (ou recevoir) un diamant explosif ou plonger dans un profond sommeil.

GK_003

Le jeu ne se contente pas de copier Mario Kart mais apporte aussi ses propres idées : on collecte des pièces dans les courses et ces dernières permettent d’acheter de nouveaux objets, tels des chapeaux pouvant booster quelques attaques, ou des nouveaux karts ou encore des bonus pour démarrer une autre course.
Des pièces de puzzle sont aussi disséminées dans chaque course et elles sont à ramasser. La tâche n’est pas aisée car elles sont bien planquées et nécessitent parfois d’avoir l’objet adéquat, le ressort qui permet d’accéder à des routes en hauteur. On se doute qu’en plein grand prix, on ne va pas s’amuser à collecter systématiquement ces pièces sous peine de perdre de précieuses secondes.

GK_002

Le jeu offre aussi un mode multijoueurs à distance, sans restriction de version (un joueur Androïd pourra ainsi affronter un joueur PC). Mais malgré plusieurs essais, à des jours différents, aucune partie multijoueurs n’a été trouvée. C’est dommage car le principe de mélanger les supports était une bonne idée mais ce type de jeu ne se prête pas à ce fonctionnement : on trouvera facilement des parties en cours sur des jeux qui cartonnent à l’échelle mondiale mais en revanche, sur des jeux plus confidentiels, c’est la croix et la bannière pour trouver ne serait-ce qu’un seul adversaire.

Niveau réalisation, le jeu reste très basique : les personnages sont ressemblants, les décors sont sympathiques sans être des oeuvres d’art, bref, un jeu clairement adapté pour les jeux sur smartphone. Les joueurs accros aux consoles nouvelle génération ou au PC nourri aux hormones resteront sur leur faim pour les graphismes et le rythme du jeu. Mais en même temps, on ne peut pas demander les mêmes résultats à un jeu vendu moins de 10€ et un jeu en coûtant plus de 50.

Dans l’ensemble, Garfield Kart est un jeu assez sympa, destiné principalement à des parties occasionnelles, qui, sans révolutionner le genre, apporte aussi son lot de bonnes idées.

Pour avoir accès aux différentes versions : le site d’Anuman Interactive

Anthony Roux

GK_005

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*