Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Celui qui n’existait plus (Rodolphe, Van Linthout) – Vents d’ouest – 22€

Celui qui n’existait plus (Rodolphe, Van Linthout) – Vents d’ouest – 22€

Parution : 03/2014

Résumé
Père de famille, mari, salarié : Norman a tout pour être heureux. L’amour de sa famille et l’argent ne lui suffisent plus, il a soif d’autre chose. Une nouvelle vie par exemple. Sans ceux qui l’entourent. Compliqué de se faire passer pour mort et de recommencer sa vie. Pourtant, quand Norman a cette opportunité, il l’a saisi. Nostalgie ou excitation, qu’est-ce que l’on peut ressentir quand on repart de zero ?

Notre avis
Après Mojo, Rodolphe et Georges Van Linthout s’associent de nouveau pour réaliser une œuvre qui reste dans le genre « road trip » sur les terres américaines avec ses bons et ses mauvais côtés. La quatrième de couverture est très alléchante. Cependant nous restons sur un scénario classique : faire du stop, essayer de gagner de l’argent pour survivre, vivre dans la rue. Néanmoins, le côté thriller est quand même très inattendu, et même si cela représente quelques pages sur les 160, cela donne quand même de l’originalité et du piment au scénario. Un point plus que positif qui le rend moins banal. On est loin de rester sur notre faim ! Quant au personnage principal on peine à s’accrocher à lui et à sa personnalité que l’on ne cerne pas vraiment. Côté graphisme on apprécie les balances de gris et de blanc qui mettent nettement en avant la luminosité que le dessinateur veut donner. Son graphisme est assez varié : il laisse parfois des cases avec un crayonné pratiquement non détaillé ou bien des planches où le moindre détail est mis en avant, comme par exemple la qualité des portraits en gros plan. Un petit plus qui donne un peu plus de caractère à cette bande dessinée.

En deux mots
Une œuvre qui mérite d’être lue pour sa fin vraiment singulière.

Claire Coutadeur

Lien vers la page Editeur de l’album : Celui qui n’existait plus



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*