Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Le brigand du Sertao (Srbek, Colin) – Sarbacane -22€

Le brigand du Sertao (Srbek, Colin) – Sarbacane -22€

Couv-brigand-sertao
Parution : 04/2014

Résumé
Dans les années 20 au Nordeste du Brésil dans la région du Sertao, la vie est rude. Les Jagunços, des bandits sans foi ni loi font régner la terreur. Parmi eux, le terrible Mortalma est l’un des plus sanguinaires. De nombreuses légendes circulent sur son compte. Certaines prétendent qu’il est le fils du démon, d’autres qu’il a simplement pactisé avec celui-ci.
Un journaliste s’intéresse à cette région et à son folklore. Il constate rapidement que l’évocation de Mortalma déchaîne les passions les plus incroyables. Tout comme Manuel Grande, son alter ego lumineux tout aussi violent et impitoyable. Mais qui a juré de tuer Mortalma après qu’il ait déshonoré sa fille et qu’elle se soit laissé dépérir de chagrin.
La grandeur d’âme de Manuel Grande n’est pas reconnu à sa juste valeur des autorités Brésiliennes, incarné par le Colonel Odorico Pireira, un fou furieux prêt à décapité des Jagunços à tour de bras. Encore moins par Floriano Soturno, soldat dans la troupe de Pireira et fils du vieux Colonel Soturno à la retraite. Tout deux cruels et avides, qui perpétuent sous couvert de l’uniforme les pires atrocités. Un scribouillard intellectuel prend bien des risques dans un tel environnement.

Notre avis
Totalement en noir et blanc, cet album des Brésiliens Wellington Srbek et Flavio Colin nous plonge dans une sorte de Western violent et sombre. Cela n’a en soit rien d’original. Pourtant, ici, les deux auteurs nous racontent une multitude de petites histoires empreintes de folklore, d’ésotérisme et de magie qui donnent une vue d’ensemble sur le Sertao très divertissante. Forcément, le parallèle avec le réalisme magique de Gabriel Garcia Marquez ne peut être évité. Pourtant celui-ci s’inscrit pleinement dans l’histoire du Brésil, plus grand pays d’Amérique du Sud, et d’une république qui peine à faire respecter ses lois dans les zones les plus reculées. Un très bon album qui réserve de bonnes surprises. Dont le scénario, hermétiquement fermé à toutes formes de manichéismes, sous tend un propos très humaniste sur toute forme de domination violente; la condition de la femme et des esclaves.

En deux mots
Un album à découvrir.

Alain Lamourette

Lien vers la page éditeur de l’album : Le brigand de Sertao



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*