Accueil » Univers Comics » Interviews Comics » Rencontre avec Fred Ian – peintre

Rencontre avec Fred Ian – peintre

A l’occasion du Comic’ Gone, nous avons eu le plaisir d’interviewer Fred Ian, peintre de talent.

CIMG5281

Bulle d’Encre : Bonjour, tout d’abord merci pour avoir accepté de réaliser cette interview. Qu’est-ce qui t’a amené vers la peinture comics?

Fred Ian : C’est suite à une exposition de portraits classiques. j’en attendais beaucoup mais ce fut un échec. Quand j’ai parlé de mes déboires sur un forum, on m’a proposé de faire des portraits comics. Je n’étais pas vraiment chaud au départ. J’en ai fait un, ça m’a plu, alors j’en ai fait un deuxième et j’ai vu que ça marchait. Je ne pensais pas un jour cumuler mes deux passions, la peinture et les comics.

BDE : Quelles sont tes influences?

FI: Ales Ross est le premier qui a eu un rendu réaliste dans ce domaine. Je ne me suis pas inspiré de lui mais on me compare souvent à lui. Dans le monde du Comics, John Byrne et Paul Smith que je pouvais lire dans le magazine Strange sont des sources d’inspiration. En peinture classique, John Sargent, avec sa peinture en touches, instinctive, m’a inspiré. C’est le rendu que je souhaitais avoir, aujourd’hui je fais quelque chose de plus fondu.

10403790_10203187980158955_5554654874569021315_o

BDE : Quelle technique utilises-tu?

FI : J’utilise la peinture à l’huile exclusivement. J’essaie aujourd’hui de réduire mes compositions et de passer sur d’autres techniques. Je n’aime pas la peinture élitiste, je ne veux pas faire plaisir qu’à moi et faire du portrait plus réduit et accessible. Je travaille d’après photos et avec des modèles en costumes. J’essaie de replacer les personnages dans leur contexte géopolitique, de revenir à la base du personnage.

BDE : Combien de temps mets-tu pour réaliser une toile?1468511_10201929445576377_852499037_n

FI : Je travaille souvent sur plusieurs toiles en même temps en travaillant par couche successives. Je réalise deux portraits en 60×120 cm par mois. Il me faut entre 60 et 100 heures de travail pour un grand portrait. Parfois j’ai des fulgurances, par exemple, le portrait de Peter Parker ne m’a pris que 3 jours. Souvent il faut savoir s’arrêter et se dire qu’on a atteint quelque chose de bien. Pour certains rendus, comme l’effet métallique, ça peut prendre plus de temps.

BDE : Aujourd’hui, arrives-tu à vivre de ton art?

FI : Pas complètement. J’ai un autre travail. C’est mieux que ça n’a été, je vends plus régulièrement. Cette activité commence à prendre le pas sur mon métier alimentaire et j’espère en vivre convenablement dans un délai de 2 ans.

BDE : Merci pour tes réponses et bon courage pour la suite!

Propos recueillis par Adrien Béroud

Interview réalisée le 15 juin 2014

CIMG5277

Lien vers le site internet de Fred Ian

Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.
© Fred Ian

Tags : , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*