Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Hel’Blar T2 – (S. Sierra, A. Sierra) – Sandawe – 15€

Hel’Blar T2 – (S. Sierra, A. Sierra) – Sandawe – 15€

Parution : 11/2018

Résumé
La Norvège et ses Fjords du temps de la grandeur des Vikings. Suite et fin des « Chasseurs de Draugar », le Tome 1. La traque se poursuit et même si l’ennemi a révélé son vrai visage, les incertitudes demeurent. Il est, en effet, des rancœurs et des haines que la mort, elle-même, ne peut consumer… Harek récupérera-t-il ses enfants et ses neveux ? Leif se révélera-t-il assez fort pour surmonter l’horreur de l’avenir dévoilé par la vision d’Odin ? La chasse touche à sa fin, certes… Mais, que feront nos Vikings lorsque la proie se révélera être le vrai chasseur ?
Dans le Tome 1 : Après un retour de conquête, qu’elle n’est pas la surprise du chef Harek dont les mauvais pressentiments du fragile Leif, aux pouvoirs surnaturels, suscitaient rires et moqueries de ses compagnons d’armes. Leif avait pourtant vu juste car deux Guerriers légendaires ont attaqué leur village de Lagarvik et kidnappé des enfants profitant de l’absence des fiers combattants. Ce sont des Drauguar, morts vivants aux pouvoirs incommensurables que les légendes nomment Hel’Blar. Mais personne ne s’attaque aux terribles Vikings sur leur terre empreinte de magies et de mythologie. Ils poursuivront les démons, quel qu’en soit le prix. Une traque sanglante et fantastique commence dans des forêts magiques pour conjurer une malédiction sur le Jar du village.

Notre avis
Le tome 1 nous avait conquis et sa suite était donc très attendue. Nos deux frères espagnols ont remis le couvert pour clôturer, talentueusement, ce diptyque avec « le roi sous le tumulus ». Mythologie Nordique, cosmogonie et magie dans un bd épique, fouillée et éclatante.  Les dessins et l’encrage d’Alex Sierra nous régalent et même si la trame est classique, le contexte et la richesse du propos, recherches historiques incluses, sont magnifiquement exploités.  Tout les ingrédients d’une Bande Dessinée extraordinaire sont donc bien présents dans un  travail spectaculaire où  imagination, religion, mysticisme et actions se mêlent dans une course poursuite haletante pour nous livrer une histoire qui n’a rien à envier à la série historique Vikings, le fantastique en plus. Il nous faut insister, au delà du travail sur le scénario, sur les cadrages et la mise en abîme de planches dynamiques et de ses cadrages audacieux, c’est parfois juste époustouflant. Le relief et l’enchainement des scènes nous transportent littéralement auprès des héros de cette aventure, la quête nous happe d’une manière vertigineuse dans un bruit et une fureur qui jaillit littéralement des pages spectaculaires de cette saga médiévale. Sergio Sierra est né à Barcelone en 1975. Après des études de lettres, il écrit pour différents journaux espagnols en tant que rédacteur culturel, ainsi que pour des revues de SF (Science Fiction). En bande dessinée, il a scénarisé plusieurs albums, comme quoi, la culture mène a tout et on ne saurait trop le conseiller de continuer sur cette voie. Le financement participatif sur Sandawe  a permis aux 486 collaborateurs de récolter 45.050€ pour  concrétiser ce projet ; les auteurs disent avoir puisé l’inspiration dans « Thorgal », « Chroniques Barbares » de Mitton, le manga « Vinland Saga » de Makoto Yukimura, Got, et le jeu vidéo Skyrim…  Sandawe et ses édinautes réussissent, à nouveau, un fort joli coup, en permettant à ce projet de qualité d’aboutir. L’album se termine avec un joli, mais trop court, cahier graphique, ses principaux personnages et travaux de préparations avant Ragnarök. ici la Chronique du tome 1 est, astucieusement, dissimulée.
En attendant, levons nous saluer le splendide et prodigieux travail de ce second volume.  » Skaaaaaaal !!! « . Imprononçable. On doit prononcer le mot « SKAL » et il ne se prononce que le verre à la main – les cornes animales sont autorisées (NDLR) – soulevé à hauteur du menton, mais à une distance respectable, les yeux plantés droit dans ceux de votre partenaire, et avec le sourire bien entendu. La légende qui circule veut que ce mot « SKAL » signifie « bol, coupe » et qu’il proviendrait des vikings qui buvaient dans le crâne de leurs ennemis… Mais c’est une autre histoire.

Le petit plus BDE, la possibilité de découvrir le diptyque et son origine avec le blog, en espagnol, d’Alex Sierra et le lien Facebook pour ne rien rater de l’aventure…

 

En deux mots
Magistral ! Le Valhalla peut, encore, attendre… Peut-êre pour laisser le temps aux deux frères de nous régaler d’une série ou de quelques « spin Off ».

Jean-Claude Attali

Lien vers la page Sandawe de Hel’Blar T1 – Les Chasseurs de Draugar.

Lien vers la page Sandawe de Hel’Blar T2 – Le Roi sous le Tumulus.

  

  

 

 

 

 

 

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*