Accueil » Univers Manga » Chroniques Manga » La métamorphose, 変身 (Sakuraichi) – Akata – 8,75 €

La métamorphose, 変身 (Sakuraichi) – Akata – 8,75 €

Parution : 02/2019

Résumé
Quand un matin, le fils de la famille Samsa ne se réveille pas à l’heure, son père commence à s’inquiéter… D’ordinaire très carré, représentant de commerce d’exception, son fils n’a jamais fait faux-bond. Pourtant, ce matin-là, quelque chose cloche… Derrière la porte fermée à clé, une voix peu ordinaire se fait entendre. Qu’est-il arrivé à Grégor pendant la nuit ? D’après le roman de Franz Kafka.

Notre avis
Ces derniers temps, des adaptations en manga de romans de la littérature reviennent sur le devant de la scène. Au mois d’octobre dernier, c’est Ki-oon qui proposait l’adaptation en manga par  Gu Tanabe, « les Montagnes Hallucinées » de Lovecraft, clef de voûte et genèse du Mythe de Cthulhu, le lien renvoit à notre article sur Lovecraft. L’éditeur Akata publie « La Métamorphose » , d’après le roman de Franz Kafka, par Bargain Sakuraichi  et si ce nom vous est familier, c’est parce qu’il a travaillé sur « Virginité passé 30 ans, souffrances et désirs au quotidien »,  finaliste du Prix Asie ACBD 2018, et sélectionné pour la seconde édition du prix de la meilleure traduction de manga Konishi ! « Ladyboy vs Yakuzas », « l’île du désespoir », sont également des succès et les tomes actuellement en rupture de stock sont en cours de réimpression. Pour cette adaptation, Bargain Sakuraichi ne se contente pas d’adapter l’histoire, il la livre, avec son regard et sa démarche, un rendu particulièrement réussie ! Conscient de la difficulté de transposer cette oeuvre, et ils sont nombreux à avoir essayé, il a choisi la narration sous l’angle du père de Grégor. Le manga-ka Japonais, de son vrai nom Toshifumi Sakurai ( 桜壱バーゲン ), ne pouvait en effet créer un manga dans une chambre aux trois portes closes, en quasi huis clos, et la qualité de son travail explose à chaque page ; on sent presque de la frustration à ne pouvoir aller plus loin dans cette fourmilière de détails de ses magnifiques planches. La Métamorphose (Die Verwandlung) est une nouvelle écrite par Franz Kafka en 1912 et publiée en 1915. Il s’agit d’une de ses œuvres les plus célèbres avec Le Procès. La nouvelle décrit la métamorphose et les mésaventures de Grégor Samsa, un représentant de commerce qui se réveille un matin, transformé en un insecte monstrueux. Elle se déroule principalement sous l’angle du narrateur qui s’interroge sur sa situation pour le moins singulière après cette transformation inexplicable ; ouvrage qui aurait du voir le jour en une nuit, celui-ci prendra des semaines à l’écrivain de langue allemande. L’oeuvre de Kafka, lorsqu’elle fut publiée, portait un regard pertinent sur la société et ceux qui la composent. Aujourd’hui encore, on ne peut que constater que le propos reste cruellement d’actualité, tout comme ce que met en scène ce one shot. À noter que l’ouvrage datant d’il y a plusieurs années, il n’existait plus de fichiers exploitables pour la réalisation de la version française. L’auteur, très impliqué, a dû retrouver l’intégralité de ses planches, pour que Akata puisse les faire numériser. « La Métamorphose » ( 変身)  fut  édité initialement par Futabasha Publishers Ltd. ( 株式会社双葉社 ) en 2009, maison d’édition japonaise tokyoite créée en 1948 et publiant majoritairement des mangas.  Vous trouverez en fin d’album un bonus du manga-ka qui s’amuse avec une histoire divergente ainsi qu’un post face éclairant sur la conception, et un regret, de ce petit bijou by Sakurai Himself. Un auteur qui comme un clin d’oeil à la vie de Franz Kafka, et peut-être à la sienne, probablement la seule infidélité à l’oeuvre originale si on connait la vie du natif de Prague, dédie ce livre à Hermann Kafka, le père de l’écrivain. Une lecture revisitée donc, d’un auteur qui voulait voir son oeuvre détruite après sa mort, pour laquelle Il demeure une question, de l’insecte ou de l’humain, qui est le plus nuisible ? Autrui est un bourreau qui se cache dans Kafka. L’absurdité, l’inhumanité du monde moderne, le totalitarisme, la subjectivité aliénée, ce que Marcuse appelle l’homme unidimensionnel.  A vous/nous de le découvrir. Ouvert aux passionnés de mangas  comme aux néophytes qui trouveront dans les illustrations ci-après  le sens de lecture des pages d’un manga. A réserver à un public averti.

Bonus BDE : un extrait en ligne de ce manga d’un mangaka devenu culte en très peu de temps & un lien pour lire l’original de Kafka.

En deux mots
Une oeuvre singulière et splendide, une transposition nécessaire qui offre un nouvel éclairage exceptionnellement réussi. Une remarquable réalisation.

Jean-Claude Attali

Lien vers la page des Éditions Akata de « La métamorphose »

へんか

変化

henka

Acheter sur bdfugue


Feuilletez des milliers de BD sur Bulle d'Encre avec Sequencity

Tags : , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*