Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Régis Donsimoni – Dessinateur du Collège Invisible

Rencontre avec Régis Donsimoni – Dessinateur du Collège Invisible

« Ça va être long ce séjour… Ils sont gentils de nous accueillir en attendant la reconstruction du collège, mais ça va être super long…
– Attends, on trouvera bien un fast food dans le coin…
– Sans moi! Chez eux, un fast food doit juste être un rat qui court plus vite que les autres… »

Un petit extrait qui résume bien cette formidable série d’Ange et Régis Donsimoni ! Mélange d’humour et de références plus ou moins faciles à déceler, le succès ne se dément pas au fil de la série, et c’est avec impatience que les fans ont attendu la sortie du tome 7. Venez vous aussi faire un tour (ah! ah! c’est facile) au Collège invisible, en compagnie de son talentueux dessinateur.

Chronique du tome 7 ici.

Retrouvez des extraits du tome 7 à la fin de l’interview.


Bulle d’Encre : Bonjour ! Le tome 7 du Collège invisible vient de paraître. Est-ce pour toi toujours le même plaisir et la même attente à chaque sortie ?

Régis Donsimoni : Bonjour ! Et bien j’attends toujours la sortie d’un tome du Collège avec une grande impatience même si c’était avec le premier que l’attente fut la plus longue et difficile. Disons que maintenant, j’attends surtout de voir les réactions du public, s’ils vont aimer et pourquoi.

BDE : Quels sont les principaux changements que tu as notés depuis le début de la série ?
RD : Un changement de format surtout, on me le fait assez remarquer en dédicace !!! Mais on l’a voulu, il était important qu’on passe en petit format pour avoir un prix abordable pour le jeune public. Et tant pis pour les collectionneurs qui trouvent que ça fait moche dans la bibliothèque.

BDE : Comment juges-tu ton dessin sur cette période ?
RD : Mon dessin a beaucoup évolué depuis le tome 1 et il continue encore, même si c’est moins flagrant maintenant, vu que j’essaye de garder une ligne graphique cohérente. Il m’a fallu déjà trois tomes pour me caler au niveau des personnages et même si je suis assez fier de tous les albums, j’ai du mal à rouvrir le premier…

BDE : La série semblait partie pour être dédiée à la jeunesse, mais elle a aussi conquis le cœur des plus grands. Quelle en est la raison pour toi et que penses-tu de la disparition de cette frontière ?
RD : C’est une série jeunesse mais Ange lui a donné un ton assez « tout public » avec une double lecture, des jeux de mots et des références qui parlent plus aux adultes qu’aux enfants. Et puis tout le monde aimerait avoir un dragon de compagnie, peu importe l’âge !

BDE : T’amuses-tu autant que les lecteurs lorsque tu reçois les scénarios d’Ange ?
RD : Bonne question ! La réponse est oui, puisque je découvre le scénario page par page et donc je ne connais jamais la fin de l’album avant d’arriver à la page 46.

BDE : En 7 albums, tu as eu l’occasion de dessiner une sacrée quantité de personnages différents. Y en a-t-il un que tu apprécies particulièrement ?
RD : Dragounet est sans aucun doute mon personnage préféré. J’aime aussi beaucoup Thomas vu que je suis un gros fan des loups-garous !!!

BDE : As-tu hésité, même un instant, à repartir sur un nouveau cycle ? Aurais-tu le désir de changer de registre ?
RD : On me parle souvent de cycle mais en fait il n’y en a pas vraiment, l’histoire de la chenille se boucle au tome 6 mais Ange ne l’avait pas prévu comme une fin. Mais ça vient aussi d’une erreur de Soleil qui avait mis sur son site que le tome 6 marquait la fin de la série et beaucoup de sites ont repris cette information erronée. Cela dit j’ai hésité effectivement à continuer, non pas parce que je n’aime plus la série mais plutôt pour passer sur une série dérivée de la série principale, dont j’ai déjà dessiné le premier tome et dont je reparlerai plus loin.

BDE : Tu as donc un autre projet en parallèle au Collège ?

RD : Plusieurs même !
Comme je le disais, j’ai déjà fini le tome 1 de Mon dragon et moi, une série inspirée du Collège invisible, où on ne garde que les personnages principaux mais en changeant tout le contexte, comme un monde parallèle où Guillaume et Dragounet se seraient rencontrés plus jeunes et dans lequel Guillaume n’est pas magicien. Le tout pour un public plus jeune que Le Collège invisible.
J’ai aussi récemment attaqué un polar SF en one-shot, avec Dominique Gonzales avec qui j’avais co-scénarisé Al serial-killer chez Glénat en 2000, et ce sera aussi chez Soleil. Je suis d’ailleurs bien content de pouvoir bosser à nouveau avec lui.

BDE : Penses-tu donc bientôt écrire seul tes scénarios ou développer des idées à toi ?
RD : Et bien oui ! Je l’avais un peu fait justement avec Al serial-killer et j’ai vraiment envie de m’y remettre. J’ai plusieurs idées dans la tête mais pour l’instant j’ai du mal à choisir celle qui deviendra une histoire complète.
Je fais aussi un peu de character-design pour du dessin-animé, bref, je suis bien occupé !

BDE : Alors bonne chance à toi et à bientôt !

Propos recueillis par Arnaud Gueury.

Interview réalisée le 28 novembre 2007.

Plus d’infos sur le blog de Réj.

Extraits du Tome 7

© MC Productions/Ange/Donsimoni pour Le Collège invisible
© Soleil/Cybergroup/Ange/Donsimoni pour Mon dragon et moi
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*