Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Johan et Pirlouit – Intégrale T1 (Peyo) – Dupuis – 19,95€

Johan et Pirlouit – Intégrale T1 (Peyo) – Dupuis – 19,95€

Parution : 03/2008

On attendait ça dupuis longtemps et c’est enfin arrivé ! Une intégrale de ce classique, que dis-je, de ce chef d’œuvre de la Bande-Dessinée ! Cette série, moyenâgeuse par son contexte et non par son âge, même si elle n’est plus toute jeune, a toujours été décrite comme étant la préférée de son créateur, Peyo. Alors moi je dis, une série qui surplombe Les Schtroumpfs, respect ! Pourquoi me réjouir d’une intégrale de Johan et Pirlouit alors que je possède l’intégralité des albums depuis belle lurette ? Et bien d’abord pour les suppléments, vous savez les anecdotes croustillantes, les planches crayonnées, les dessins du magazine Spirou, etc. C’est un plaisir d’enrichir ses connaissances en lisant ces gros dossiers d’avant-BD si je puis dire, qui sont vraiment très bien fichus depuis quelques temps, avec cette nouvelle série d’Intégrales Dupuis. Et puis la deuxième raison de se congratuler chaleureusement, c’est que tous ceux qui ne connaissent pas encore ce monument vont pouvoir se rattraper facilement ! Les 13 albums et autres histoires hors série ne nécessitent en effet que 4 tomes, autant dire que le record qualité/prix est imbattable ! Même Pierre Bellemare ne ferait pas mieux !
Ce premier volume comprend les deux histoires de Johan, Le Châtiment de Basenhau et Le Maître de Roucybeuf, ainsi que Le Lutin du bois aux roches qui voit la première apparition de Pirlouit. Peyo y impose déjà son trait splendide et son humour, qui prendront leur véritable envolée dans les albums suivants. Seul regret mais compréhensible, les quatre albums publiés plus récemment chez Le Lombard ne seront pas présents dans cette collection.
Un grand classique réédité à prix d’or avec des bonus, indispensable !

Nicolas Raduget

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*