Accueil » Univers Manga » Chroniques Manga » Saint Seiya : The Lost Canvas T1 (Kurumada, Teshirogi) – Kurokawa – 6,50€

Saint Seiya : The Lost Canvas T1 (Kurumada, Teshirogi) – Kurokawa – 6,50€

Parution : 06/2008
Dans un petit village d’Italie, vers la fin du XVIIIème siècle, trois orphelins s’entraident et tentent de survivre malgré la pauvreté. Tenma, dont le sang japonais le confronte au racisme, utilise constamment son courage et sa force pour veiller sur Sasha et son frère Alone. Pour sauver ses amis et son village, le garçon va découvrir son énorme potentiel, qui lui vaudra d’être repéré par Dôko, Chevalier d’or de la Balance. Celui-ci l’emmènera en Grèce où il suivra l’entraînement des chevaliers d’Athéna. Car des temps troubles s’annoncent et la déesse s’est réincarnée. Dans l’ombre, le maléfique Hadès a choisi un corps humain pour revenir parmi les vivants. Un choix qui va confronter le nouveau Pégase à un duel fratricide…
C’est un grand événement que nous propose Kurokawa à l’orée des vacances ! Le grand retour des Chevaliers du Zodiaque ! Et un retour réussi, loin des critiques méritées de la série Episode G, dont le graphisme shôjo avait tant déplu. Cette fois, le dessin est confié à Shiori Teshirogi, une mangaka dont le style se rapproche de l’original tout en étant plus moderne. Un choix judicieux qui réconciliera les nombreux fans avec la série. Du côté du scénario, ce premier tome se veut une introduction à cette fameuse Guerre Sainte, évoquée dans le manga d’origine et la série animée Hadès. Dévoilant toutes les clés qui permettent de mieux appréhender ce qui suivra deux siècles plus tard, on y retrouve donc l’apparition du dieu des enfers, son origine, son combat face à Dôko et au Pégase de l’époque. Un chevalier qui ressemble beaucoup (trop?) à Seiya… L’histoire se répète-t-elle avec des protagonistes semblables ? Rien n’est impossible dans l’univers des Chevaliers.
Une série qui ne pourra que ravir les fans de Saint Seiya !
Arnaud Gueury

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*