Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Augustin – Auteur du Blogustin

Rencontre avec Augustin – Auteur du Blogustin

« Il paraît que l’écologie, ça va super mal; on bouffe toutes les ressources et on ruine la planète… Nous sommes consuméristes! Même que si ça continue, on va habiter dans un désert super chaud, qui sentira ‘achement mauvais… et on captera même plus la Six! »

Connaissez-vous Augustin, ce philosophe moderne dont les écrits résonnent à nos oreilles comme autant de conseils imparables ? Ses premiers préceptes, rassemblés sous le titre Heroic’Pizza, ont séduits des milliers de fidèles lecteurs. Et bien, il revient aujourd’hui pour prêcher la bonne parole, grâce au Blogustin, un ouvrage indispensable à qui veut améliorer sa santé zygomatique. Si vous ne vous posiez pas les bonnes questions, Augustin le fera pour vous. Et il vous répondra aussitôt ! Pour transmettre ce guide pour une vie meilleure, nous avons rencontré le gourou… euh… l’auteur.

Chronique du Tome 1

Retrouvez quelques vérités vraies à travers des extraits de l’album en fin d’entrevue.

Bulle d’Encre : Bonjour ! Si je dis que Le Blogustin dit enfin la vérité vraie et qu’il est aujourd’hui plus utile que la Bible…
Augustin : Holà ! Doucement ! On commence par Marie-Claire, après le Petit Livre Rouge, et seulement après la Bible…

BDE : Est-ce que tu penses que créer un blog est un bon moyen pour vaincre ses angoisses ?
A : Absolument pas ! N’en déplaise aux psychanalystes, parler, re-parler et re-re-parler de ses angoisses, c’est surtout un bon moyen d’y penser, d’y re-penser et d’y re-re-penser… Par contre, les exposer au monde donne une épanouissante impression d’exister et d’avoir quelque chose à dire ! Donc, l’un dans l’autre, on s’y retrouve !

BDE : Doit-on alors croire tout ce que contient l’album ? Pour de vrai ?
A : Alors là, ça dépend… On peut dire ce qu’on veut du moment que c’est pour rire, donc même la vérité, puisqu’on est là pour rigoler ! Il y en aura toujours pour croire que c’est du second degré…

BDE : Passer d’un humour totalement loufoque avec Héroïc’Pizza à quelque chose de plus personnel est-il simple ? La mécanique est-elle la même ?
A : Non, pas du tout. Héroïc’Pizza est un univers bien défini, avec des petits ponts, des châteaux, des princesses, et puis le public se laisse porter (du moment que la princesse est bien dessinée et que le château à des grosses tours…). Pour Le Blogustin, c’est un peu plus compliqué : le sujet, c’est moi. Et si ça ne fait pas rire, alors c’est parce que ma vie est nulle, que je n’ai pas de talent, et que mes parents ont bien fait de m’abandonner dans un panier d’osier sur les rives de la Seine quand j’étais bébé…

BDE (écrasant une larme) : Depuis combien de temps mûris-tu ces planches ?
A : Autant pour Héroïc’Pizza j’avais préparé l’ambiance, les persos et les gags pendant presque deux ans avant de m’y mettre (j’étais étudiant aussi, j’avais que ça à faire), autant pour Le Blogustin, c’est parti directement. Quand j’en ai eu assez de monopoliser la parole à table, au bureau, en soirée, et même tout seul, j’ai commencé les planches. Du coup j’ai très peu de scénarios d’avance, c’est peut-être plus frais comme ça, je sais pas. Je suis un artiste, je crée… Après je ne suis plus qu’un spectateur comme les autres…

BDE : Pour nourrir toutes ces réflexions, prends-tu des notes ou les gardes-tu en tête ?
A : Les deux ! J’ai toujours un crayon sur moi et je gribouille tout le temps. Et comme je mime mes personnages quand je dessine, je fais des grimaces à longueur de journées, du coup j’ai l’air d’un psychopathe, les gens me rejettent, donc je dessine pour oublier, je fais des grimaces… Odieux cercle vicieux !

BDE : T’es-tu interdit certains gags en pensant aller trop loin ?
A : Pas encore. En fait, j’ai plus de problèmes avec les gens dont je me sers pour illustrer mes gags, qu’avec les gags eux-mêmes. Sinon il y a peu d’interdit en fait, du moment que ça reste drôle ; c’est plus souvent une question de bon goût qu’une question de politiquement correct. Je suis un garçon très propret, je fais de l’humour très policé !

BDE : Maintenant que l’album est paru, te reste-t-il des amis et de la famille ?
A : Peu ! La famille, c’était déjà mal engagé depuis qu’après avoir dilapidé l’argent de mes études en jeux et en alcool, je m’étais marié avec une prostituée slovaque, et que je m’étais tatoué les paroles de la danse des canards sur le torse…
Maintenant, les amis, c’est comme les cochons : plus ça devient vieux, plus on préfère regarder Les Experts à la télé tranquille tout seul !

BDE : Vas-tu poursuivre tes deux séries en parallèle ou Le Blogustin ne sera-t-il qu’épisodique entre deux tomes d’Héroïc’Pizza ?
A : En parallèle, je pense. Je suis déjà sur le Tome 2 du Blogustin, et je prépare un Tome 5 d’Héroïc’Pizza pour janvier prochain. Maintenant, on n’est pas à l’abri du succès… et si l’adversité me contraint à devenir riche, il est clair que mes albums se feront ‘achement attendre !

BDE : Au fait, peux-tu nous parler de ta passion des canards ?
A : C’est personnel quand même ! Mais d’accord : il y a ceux qui adorent les aigles, les serpents, les scorpions, les panthères, et ceux qui aiment les poneys, les papillons et les zozios… Chacun son tempérament, moi je voudrais être un canard ! Se dandiner en caquetant, manger comme un sagouin et barboter toute la journée, ça m’irait bien…

BDE : Pour finir, ça fait quoi d’être dans la peau d’Augustin ?
A : C’est beau comme un film du dimanche soir ! Avec de la passion, du suspens, de l’action, des rebondissements, des super-héros qui sauvent des bébés chiens et des méchants qui donnent des piles au lithium aux dauphins, des ennemis qui sont en fait gentils et des traîtres qu’on reconnaît qu’à la fin… sauf que tous les personnages, c’est moi ! J’ai un peu mal au crâne des fois, mais on fait des super-analgésiques aujourd’hui !

BDE : Merci à toi pour ces préceptes de vie et ces conseils éclairés !
A : Je vous en prie, c’est un plaisir, que dis-je, une vocation ! Transmettez la bonne parole en offrant un Blogustin à votre mère, à vos amis, à votre patron, chaque exemplaire compte ! Acheter le Blogustin, c’est s’assurer que mes enfants seront bien nourris et feront des études (et que j’aurai une Porsche).

Propos recueillis par Arnaud Gueury.

Interview réalisée le 16 février 2009.

Découvrez plus d’infos sur le seul et unique Blogustin !

Quelques extraits bienfaisants


© MC Productions/Augustin
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*