Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec Annabel – Dessinatrice de Magus

Rencontre avec Annabel – Dessinatrice de Magus

« C’est pas le moment de traîner tes braies par terre, gamin! Écoute-moi bien… Les chevaliers sont sur les nerfs… Très peu de recrues ont le profil pour faire des combattants valides, et il faut s’attendre à ce que les faibles servent d’exemple… Reprends-toi rapidement si tu veux vivre! »

A l’occasion de ses 40 ans, Glénat a mis en valeur plusieurs nouvelles séries prometteuses. Parmi celles-ci figurait Magus, née de la collaboration des scénaristes François Debois et Cyrus et de la jeune dessinatrice Annabel. Après une (trop courte) première expérience avec Virginie Greiner, il était plus que temps de la revoir sur un nouvel album. Fort réussi, ce « retour » va mettre en valeur tout son talent car, déjà plein de promesses, son style a gagné en force et en sensibilité. Alors qu’elle vient tout juste de terminer les planches du tome 2, Annabel a accepté de répondre à quelques questions.

Chronique du Tome 1

Retrouvez la bande-annonce de l’album en fin d’interview.


Bulle d’Encre : Bonjour ! Pour ceux qui l’auraient manqué, Magus est ta deuxième BD. Qu’as-tu retenu de ta première expérience pour te lancer dans cette série ?
Annabel : Travailler avec Virginie Greiner sur Willow Place a été une chance extraordinaire pour moi, elle a su me donner confiance dans mon travail, et j’ai pu me rendre compte que j’étais capable d’aller au bout d’un album ! Et ainsi persévérer malgré les difficultés.

BDE : Comment as-tu été amenée à dessiner cette nouvelle série ?
A : En fait, j’avais envoyé à plusieurs éditeurs quelques pages dessinées pour présenter mon travail et c’est ainsi que j’ai fait connaissance avec Cyrus, qui avait un projet commun avec François Debois, pour lequel ils cherchaient un dessinateur. Ils m’ont proposé Magus et j’ai tout de suite accroché, autant pour le thème que pour leur façon de raconter cette histoire.

BDE : Justement, es-tu plus à ton aise avec cette atmosphère plus sombre et dramatique ?
A : Pas plus à l’aise, mais autant, ça oui ! En fait, comme tous les dessinateurs sans doute, je fonctionne au feeling, on « sent » une histoire, cela dit sans jugement de valeur. Je veux dire par là si on va pouvoir lui apporter quelque chose, si on va pouvoir « rentrer » dedans, c’est ce qui s’est passé pour Magus, l’envie de mettre cette histoire en images… C’est tout bête, j’avoue !

BDE : T’es-tu beaucoup documentée pour reproduire cette époque ou as-tu laissé travailler ton imagination ?
A : Ça oui, il a fallu que je me documente ! Car le Moyen-âge, je n’en avais qu’une vague idée, surtout que notre histoire se situe au 12e siècle. Il a fallu essayer d’éviter les anachronismes surtout, pour rendre les choses crédibles, et encore maintenant je continue à me documenter autant que possible ! Pour moi l’imagination vient ensuite. En commençant à connaitre un peu mieux l’époque (c’est un grand mot), on commence à l’interpréter.

BDE : Depuis Willow Place, as-tu senti ton style évoluer ? As-tu changé tes méthodes ?
A : Je ne m’en suis pas vraiment rendu compte au début, mais je le vois maintenant. Quand on dessine les planches jour après jour, on ne voit pas les choses évoluer, on manque de recul, mais apparemment oui, mon style a un peu changé, je suppose qu’il s’est adapté à l’histoire d’une certaine manière. Sinon je travaille toujours avec ma bonne vieille table lumineuse, pourvu qu’elle ne me lâche pas !

« Les scénaristes fourmillent déjà d’idées… »

BDE : Les couleurs sont particulièrement réussies. As-tu beaucoup discuté avec ta coloriste ? Et envisages-tu un jour de faire tes propres couleurs ?
A : Oui, on a eu de longs échanges avec Isabelle, elle a su capter l’ambiance de l’époque, la tonalité à donner aux pages. C’est sûr, j’aimerais m’essayer à la couleur, mais quand je vois le travail des coloristes professionnels, je me demande à quoi ça sert, ils font un travail fantastique et en fait c’est super de voir comment ils interprètent l’histoire et le dessin à leur tour.

BDE : Tu sembles avoir apprécié ta collaboration avec Virginie Greiner. Pourriez-vous retravailler ensemble ? A-t-elle des projets, peut-être pour toi ?
A : Oui c’est sur, j’espère que nous retravaillerons ensemble, mais pour l’instant nous suivons des chemins parallèles et nous sommes bien occupées sur nos travaux en cours, en attendant qu’une nouvelle occasion se présente !

BDE : L’aventure Magus est-elle prévue sur un long terme ?
A : Sur 3 tomes pour le moment, mais les scénaristes fourmillent déjà d’idées pour des développements ultérieurs dans l’univers auquel nous tentons de donner vie, et qui seraient pour le moins surprenants !

BDE : Y aurait-il un style dans lequel tu aimerais t’essayer prochainement ?
A : Je n’ai pas d’à priori, hormis peut-être pour un récit trop contemporain et familier, dans lequel j’aurais peut-être du mal à vraiment « rentrer » mais autrement, je marche à l’envie, au coup de cœur…

BDE : Merci beaucoup et bonne continuation !
A : Merci et bon vent à toi !

Propos recueillis par Arnaud Gueury.

Interview réalisée le 25 septembre 2009.

Découvrez plus d’infos et l’évolution du Tome 2 sur le blog de la série.

Bande-annonce de Magus T1

© 2009 Éditions Glénat/Debois/Cyrus/Annabel
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*