Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Do androids dream of electric sheep? T1 (Parker, Blond) – Emmanuel Proust – 18€

Do androids dream of electric sheep? T1 (Parker, Blond) – Emmanuel Proust – 18€

Parution : 03/2011

Les guerres nucléaires ont rendu la Terre exsangue et ont fait disparaitre la quasi-totalité des animaux. Alors que de nombreux habitants sont aller vivre sur des colonies lointaines, aidés dans leur nouvelle vie par des androïdes dévoués, quelques hommes continuent de vivre une vie presque normale. Qu’ils soient spéciaux – comme J.R. Isidore, que la stérilité et l’échec au test d’intelligence ont contraint à survivre dans des zones irradiées et sous-peuplées – ou non. Rick Deckard, chasseur d’androïdes renégats, rêve lui d’acquérir un animal. Un vrai, pas une copie mécanique. Sa maigre paye n’y suffirait pas, mais l’apparition de six andys Nexus-6 venus chercher une illusoire humanité sur la planète lui offrent l’opportunité de belles primes…
Loin d’offrir une énième adaptation personnelle de l’œuvre-culte de Philip K. Dick, Tony Parker propose avec cet album une mise en image du roman originel. Car, sur la demande des héritiers de l’écrivain, il a été demandé de reproduire les textes dans leur intégralité. Le dessinateur a donc du faire preuve d’imagination pour ne pas trop alourdir son récit de voix off ou de descriptifs d’action. Un grand travail sur la composition des cases et des planches a été nécessaire pour faire passer en douceur les « dit-il » ou autres « il acquiesça ». Servi par une nouvelle traduction, enrichi de nombreux textes d’auteurs (Warren Ellis, Ed Brubaker, Matt Fraction) témoignant leur respect au romancier et d’illustrations, cette édition fait un sans-faute, rendant honneur à une histoire magnifique, chef d’œuvre de paranoïa et de réflexion sur l’humanité.
En offrant un écrin somptueux au roman ayant inspiré le film Blade Runner, Tony Parker redonne sa force et son sens à un récit riche de toutes les meilleures valeurs de la SF.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*