Accueil » Univers Graphiques » News Graphiques » Katz grillé par Flammarion

Katz grillé par Flammarion

Il y a quelques semaines de cela, nous vous parlions de ce détournement de Maus. Celui-ci consistait à remettre en question le parti pris d’Art Spiegleman qui symbolise certains animaux sur les visages des protagonistes de la seconde guerre mondiale. Celui de Ilan Manouach, l’auteur de Katz, était de démontrer que ces choix esthétiques ne sont pas gratuits. Pour lui, « Figer la représentation des victimes et des bourreaux, comme l’a fait Spiegelman, c’est s’assimiler le regard de l’opprimé qui ne peut, par son implication conjoncturelle, que voir les choses comme cela. C’est peut-être le choix d’un point de vue, mais c’est accepter les rôles que la nature nous imposerait ».
Ce détournement n’est pas du goût de Flammarion. Katz ne peut pas plaider l’exception de parodie, car le livre est jugé « trop respectueux » de l’œuvre originale. Le législateur a en effet mis des conditions assez strictes au droit de parodie. Quoi qu’il en soit, la maison d’édition La Cinquième Couche n’a pas les moyens de lutter juridiquement et un accord a été passé. Flammarion a demandé la destruction massive des derniers exemplaires à la disposition de l’éditeur et des fichiers numériques correspondant devant huissier. Celle-ci a été réalisée le 15 mars dernier. Ceux qui ont, ont eu ou auront Katz entre les mains jugeront de la menace qu’il représente pour Maus. Une chose est désormais sure : de l’happening subversif à l’autodafé, il n’y a qu’un pas…

Tags :

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*