Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » 303 (Ennis, Burrows, Waller & Dalhouse) – Panini Comics – 13,20€

303 (Ennis, Burrows, Waller & Dalhouse) – Panini Comics – 13,20€

Parution : 06/2012

Un soldat russe de l’ancienne école soviétique revient en Afghanistan pour la seconde fois. La première fois, son armée s’était enlisée dans un conflit sans fin. Cette fois, les temps ont changé. Mais pas les lieux. Sa nouvelle mission, plutôt nébuleuse, le met sur la piste d’un avion américain crashé dans les montagnes. A lui et à ses hommes d’arriver les premiers sur les lieux, avant les Britanniques. Et avant que les GI ne puissent évacuer le contenu mystérieux qui fait la convoitise de tout le monde…
Cette mini-série en six chapitres, parue initialement entre 2004 et 2005, possède deux parties bien distinctes qui font tout son intérêt, suivant le périple du soldat russe et de son fusil – le fameux Lee-Enfield calibre 303, personnage central et symbolique de cette guerre – des déserts de l’Afghanistan à l’Amérique. Mais il en résulte aussi un récit étrange et parfois décousu. Garth Ennis a commencé son scénario sans en connaitre la fin, ce qui explique l’originalité de sa mise en scène. La seconde partie est en effet surprenante, tout comme la fin. En n’étant clairement pas sa meilleure œuvre, 303 est un comics unique, à mi-chemin entre thriller et récit de guerre. La narration fluide et en commentaire off, offre une lecture rapide mais aussi un sentiment de langueur et de désespoir qui ne ne s’estompe une fois l’album refermé. Le dessin de Jacen Burrows est lui au contraire clair et dynamique, un contraste intéressant.
Une réédition plaisante d’un album pas incontournable mais dont le style vaut la lecture.

Arnaud Gueury

8.1 Bouton Commandez 100-30

Précédente édition :

303 T1 (Ennis, Burrows, Nimbus) – Bamboo – 8,90€

Parution : 01/2006

303 est de ces BD qui font penser à un bon film d’action américain : un héros musclé armé et dangereux, des ennemis tout autant armés et dangereux, des compagnons de voyage jetables, un bon sens de la répartie, des fusillades et des explosions. Donc autant le dire, le scénario ne fait pas dans la dentelle ni dans la finesse, c’est du bourrin ! Plusieurs soldats d’origines diverses sont à la recherche d’un avion et ils vont s’entretuer pour atteindre leur but.
Le dessin de Jacen Burrows est quant à lui irréprochable. Les scènes d’action sont d’une totale fluidité et l’auteur sait user d’un grand sens du détail (miam, des tripes qui volent). Il rend toute la brutalité de la guerre sur le papier. Mais faut-il pour autant rester sur cette seule impression de BD violente ? Garth Ennis, le scénariste, fait part de son projet au début de l’album. Son personnage principal n’est pas le soldat musclé mais bien son fusil, un ancêtre des deux guerres mondiales. L’auteur semble vouloir nous emmener plus loin qu’un simple comics d’action.
Il reste maintenant à savoir si la surprise va être bonne… ou mauvaise.

Anthony Roux

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*