Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Sweets – Meurtres à la Nouvelle-Orléans (Chamberlain) – Delcourt – 14,95€

Sweets – Meurtres à la Nouvelle-Orléans (Chamberlain) – Delcourt – 14,95€

Parution : 08/2012

Brisé par la mort de sa fille dans un accident de voiture, l’inspecteur de la Nouvelle-Orléans Curt Delatte a sombré. Son couple n’a pas survécu à ce drame et son boulot est sa seule bouée de sauvetage. Quand son équipier vient le chercher pour enquêter sur « Sweets », un tueur en série baptisé ainsi parce qu’il laisse des miettes de pralinés, Curt se plonge dans le travail sans retenue. Quelques indices et son instinct de flic le mettent rapidement sur une piste. Justement, tout sera une question de timing, car les cadavres s’accumulent et l’ouragan Katrina menace d’effacer les indices. L’affaire devra être réglée avant l’évacuation de la ville…
Bien lancé par une introduction réussie, ce polar retombe vite dans certains clichés. Le personnage principal manque singulièrement d’épaisseur et ne sort jamais de son rôle d’homme cassé par la vie, une image de flic vue et revue. L’autre regret principal est la mauvaise utilisation de l’ouragan, qu’on pouvait espérer sentir planer au-dessus de l’action, comme une menace sourde qui aurait précipité l’enquête et poussé l’intrigue à une résolution rapide. Peine perdue car, hormis une brève évocation, la catastrophe n’intervient pas dans l’album et la fin achèvera de laisser les lecteurs dans l’expectative. Seule l’ambiance de la Nouvelle-Orléans, bien retranscrite puisque l’auteur est originaire de la Louisiane, donne un peu de profondeur au récit. Kody Chamberlain, s’il ne parvient pas à convaincre par son scénario, se rattrape sur le graphisme. Visuellement, ce one-shot est une réussite. Volontairement sales et pleines de tâches d’encre, ses planches révèlent un style personnel qui demandent à être revu sur un scénario plus solide.
Un comics qui était prometteur mais qui se perd souvent dans une intrigue alambiquée et trop peu originale, sans remettre toutefois en cause le talent de son auteur.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*