Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Impostures T1 (Dutreix) – Fluide Glacial – 14€

Impostures T1 (Dutreix) – Fluide Glacial – 14€

Parution : 03/2013

Vous avez toujours rêvé de voir la réunion dans un même album de héros cultes de la BD franco-belge ? Cet album est fait pour vous. Mais attention, vous êtes prévenus qu’il s’agit d’impostures sans noms, en réalité de petites histoires courtes, où plusieurs personnages connus sont mis en scène et souvent malmenés par Romain Dutreix. Le ton est donné dès l’ouverture de l’album, avec des pages de garde inspirées de la galerie des portraits des albums de Tintin. Représentés de face et de profil, à la manière de véritables gangsters, ils s’apprêtent à passer un sale quart d’heure (ou une sale demi-heure, tout dépend de votre rythme de lecture). Notons que cette référence à peine cachée au héros de Hergé est un habile procédé puisque toute représentation plus explicite du jeune reporter aurait probablement provoqué les foudres de ses ayant-droits qui, on le rappelle, ne sont pas du genre à rigoler ! Heureusement, d’autres sont plus conciliants et ont apparemment autorisé l’auteur à utiliser l’image de leurs héros de papier. A leurs risques et périls, toutefois…
L’idée de base est intéressante et le résultat l’est tout autant, même si toutes les histoires ne se valent pas. On appréciera notamment la rencontre entre Blake et Mortimer et Spirou et Fantasio, ou les déboires de ces derniers avec leurs dessinateurs ! Graphiquement, Dutreix varie les plaisirs, en fonction de la tonalité de son histoire. Il s’amuse tantôt à imaginer le destin de Boule et Bill, particulièrement funeste, de Lucky Luke ou de l’Agent 212, tantôt à traiter la vie conjugale chez les Schtroumpfs ou à transposer l’univers d’une série dans un autre contexte (Astérix), sans jamais se prendre au sérieux. L’ensemble ne manque pas de surprendre le lecteur, dans le bon sens du terme, avec son lot de détails osés et parfois trash, le pire dans ce registre étant la série des Titeuf ! Tout n’est pas parfait, loin de là, mais l’album répond aux exigences de la parodie acide, avec son humour parfois fluide, et parfois glacial…
Des impostures divertissantes à réserver aux adultes, qui aborderont d’un autre œil les classiques de leur enfance !

Nicolas Raduget



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*