Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Les Assassins d’Oz (Tirotto, Jordan, Little) – Atlantic BD – 12,95€

Les Assassins d’Oz (Tirotto, Jordan, Little) – Atlantic BD – 12,95€

Parution : 03/2013

Partie tenter sa chance à Los Angeles, Dee est contrainte de revenir chez elle suite au décès de ses parents lors du passage d’un tornade. Après cinq ans d’absence, la jeune fille retrouve Emeraldsville comme elle l’avait laissée, petite cité tranquille du Kansas, ennuyeuse et sans surprises. Toutefois, bien des secrets enfouis vont resurgir à son retour. Des secrets remontant à l’été 1959, lui aussi marqué par des morts mystérieuses et une tornade de sinistre mémoire. Frank, le shérif, et Thomas, le poivrot du coin, y sont mêlés malgré eux et voient revenir longtemps après celui qui les a terrifiés…
Réalisé par un duo d’auteurs britanniques débutants mais inspirés, ce retour à Oz a volontairement perdu toute sa magie et sa naïveté enfantines ! Angelo Tirotto reprend les caractéristiques les plus effrayantes ou déprimantes du roman et du film d’origine, et en fait une version moderne plus horrifique. Sans humour mais non sans de très nombreuses références à l’univers de L. Frank Baum, le scénariste ne se donne aucune limite et joue à fond avec les codes du slasher movie où les cadavres s’empilent à un rythme soutenu. Retournant ainsi les valeurs véhiculées par Le Magicien d’Oz, le courage, l’intelligence et l’amour laissent place à la peur et au découragement. Heureusement que tout n’est pas si noir, les personnages de Dee et de son amie Lizzie étant plus positifs. Richard Jordan, pour son premier travail en bande dessinée après une carrière débutée dans le domaine de l’animation, réussit parfaitement à retranscrire l’ambiance angoissante et poisseuse voulue par son compère. Avec les couleurs convaincantes de Paul Little, le dessinateur offre quelques planches et couvertures de très belle qualité, avec une mention particulière pour ses personnages expressifs et singuliers.
Un one-shot audacieux, gardant et accentuant le pire d’une œuvre culte !

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*