Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Turo T4 (Guerrero, Montes) – Le Lombard – 14,45€

Turo T4 (Guerrero, Montes) – Le Lombard – 14,45€

Parution : 05/2013

Turo et son vaillant groupe arrivent au village du jeune guerrier. C’est l’occasion pour lui de retrouver son père, qui semble bien connaitre le Capitaine Maldonado, et plus particulièrement sa sœur Cynthia. Mais son but premier est de retrouver le dragon de la forêt de Gadara située non loin de chez lui. Il pense que ce dernier pourra les aider à atteindre le cimetière des dragons qui se trouve sur l’île vagabonde dont ils ont trouvé le plan dans la crypte d’Anaak. Mais Heldron, qui a en sa possession les deux parties du crâne du Roi-Sorcier Tolgo, est également en chemin avec sa horde pour cette destination. Et il possède même une longueur d’avance. C’est au sommet de la montagne du soupir que prendra fin l’affrontement entre la lumière et l’obscurité, entre Hélos et Ur. Ainsi, tout sera révélé !
Avec Là où dorment les dragons, Mateo Guerrero clôt magistralement le premier cycle de Turo . Nous parlons de premier cycle car la fin de ce tome 4 est ouverte et laisse à penser que l’on pourrait retrouver Turo prochainement dans de nouvelles aventures. Mais revenons sur cet opus où l’auteur a su imposer un rythme de narration élevé. L’enchaînement des actions, parsemé de flash-backs dévoilant des éléments essentiels à la compréhension finale du récit, est soutenu, bien pensé et se fait sans aucun accroc. Offrant ainsi une parfaite fluidité de lecture. Le lecteur, dont l’attention est bien captée, saura apprécier le trait énergique de l’auteur qui fait montre de tout son talent graphique au travers de nombreuses scènes de combats ainsi que par de belles illustrations. L’ensemble étant parfaitement rehaussé par la mise en couleur de Javi Montes. La maîtrise du cadrage et du découpage déployée par l’auteur espagnol est une nouvelle fois d’une incroyable efficacité et vous entraînera aisément jusqu’à la fin de ce très bon récit d’heroïc-fantasy.
Un sans faute pour Mateo Guerrero qui nous livre une quadrilogie fantasy digne du plus grand d’intérêt.

Stéphane Girardot

Chronique du Tome 3



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags :

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*