Accueil » Univers Manga » Chroniques Manga » Ghost in the Shell : Stand Alone Complex T1 (Kinutani) – Glénat – 10,75€

Ghost in the Shell : Stand Alone Complex T1 (Kinutani) – Glénat – 10,75€

Parution : 07/2013

Prenez les personnages issus tout droit de l’univers de Ghost in the Shell, placez-les dans un univers parallèle où le major Motoko Kusanagi – l’héroïne – n’a jamais rencontré le Puppet Master et vous obtenez cette série policière mêlée de cybernétique et d’actions, Stand Alone Complex. Dans ce premier épisode, la fine équipe de la section 9 de la sécurité publique va se retrouver face à une prise d’otages où le ministre des affaires étrangères est séquestré par des geishabots. Le major, Batou et Togusa vont intervenir pour prendre le contrôle de la situation. Si le ministre est sauvé, des victimes sont à déplorer, notamment un agent infiltré de l’armée qui enquêtait sur de possibles malversations politiques. Sabotage, prise de contrôle à distance, manipulation politique… voilà qui promet une enquête épineuse et remplie de rebondissements.
Yu Kinutani fait vivre à ses personnages fétiches une épopée d’un nouveau style. Si les connaisseurs de la série-mère prendront du plaisir à suivre les héros et leurs évolutions, les nouveaux lecteurs feront connaissance avec les personnalités de chaque membre de la team et appréciera de découvrir cette super équipe d’infiltration, GIGN, NCIS et Experts réunis. L’histoire fonce à toute vitesse. On ne lâche pas le livre et, même si la résolution de l’enquête est un peu trop téléphonée, on suit l’aventure avec plaisir. Le trait posé et les personnages régulièrement figés dans une position plus que dans le mouvement permettent d’obtenir des décors soignés et assez détaillés. Cela peut surprendre mais n’empêche pas des accélérations de lecture lors des scènes d’action.
La suite sera-t-elle aussi ambitieuse que Ghost in the Shell ?

Anna Sam



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*