Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Klaw T3 (Ozanam, Jurion, Guillé) – Le Lombard – 12€

Klaw T3 (Ozanam, Jurion, Guillé) – Le Lombard – 12€

Parution : 08/2013

Après avoir fui, Ange a appliqué les consignes de Dan et a trouvé refuge chez Horacio, un ami de son mentor. Pendant les six années où il est resté caché, le jeune homme a appris, à ses côtés, à maîtriser et développer son pouvoir. Mais aujourd’hui, il n’est plus en sécurité et malheureusement Horacio en fait les frais. Avant de partir vers d’autres cieux, ce dernier offre un ultime cadeau à Ange. Désormais, il est temps d’agir et d’arrêter de fuir. Ange décide de retourner à Chicago et de continuer à combattre le crime. C’est ainsi que naît «The Klaw», un super-héros très médiatisé qui utilise ses pouvoirs pour défendre la veuve et l’orphelin. Cependant, le jeune homme va commettre une erreur qui le conduira à faire un choix assez lourd de conséquences.
Unions ferme brillamment le premier cycle de Klaw. Antoine Ozanam a d’ailleurs réservé aux lecteurs de bonnes surprises et le récit n’est pas avare en rebondissements. La lecture est fluide et propose le même rythme de narration haletant que dans les tomes précédents. Et il est intéressant de noter le développement psychologique ainsi que le clivage mis en place par le scénariste autour de deux personnalités d’Ange. Il en est de même pour l’introduction du super-héros («The Klaw») dans la ville, qui entraîne l’apparition d’un… super-méchant (mais nous ne vous dirons pas lequel !). Un mélange détonnant où Joël Jurion pousse son dessin un peu plus loin. Le dessinateur, en appuyant davantage son encrage, apporte un plus à la lisibilité du récit. Une amélioration sensible que la mise en couleur de Yoann Guillé met bien en valeur.
Définitivement, Klaw est une très bonne série. Ne tournez pas en rond dans vos cages, mes petits tigres, le tome 4 est sur les r(ooooaaaaaaarrrr)ails.

Stéphane Girardot

Chronique du Tome 2



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*