Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Carnet noir : disparition de Gotlib

Carnet noir : disparition de Gotlib

gotlib

Le monde de la BD est en deuil avec l’annonce du décès de Marcel Gottlieb, dit Gotlib. Né en 1934 et fils d’immigrés juifs hongrois (son père a été assassiné au camp de Buchenwald), il commence sa carrière professionnelle en travail à l’Office Commercial Pharmaceutique tout en suivant des cours du soir de L’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré. Après un passage de lettreur, il se met à son compte en réalisant des livres pour enfants, des albums à colorier avant d’entrer en 1962 chez Vaillant. C’est dans ces pages qu’il dessine Gilou, Klop, Puck et Poil, Nanar, Jujube et Piette… série où apparaîtra Gai Luron !

En 1965, il crée les Dingodossiers chez Pilote avec René Goscinny, ce dernier lui propose même de créer une série en solo : ça sera la Rubrique-à-brac.

En 1972, Nikiti Mandryka, ami de Gotlib, lui propose de créer leur propre journal. Claire Bretécher se joint à cette aventure et ils lancent alors l’Echo des Savanes. En 1975, Gotlib lance avec Jacques Diament, un autre journal, Fluide Glacial et il co-scénarise le film de Leconte, Les vécés étaient fermés de l’intérieur, avec Coluche et Jean Rochefort.

C’est dans les pages de Fluide Glacial qu’il lance Rhââ Lovely, Pervers Pépère, Superdupont et Gai-Luron. Il publie son dernier album en 1986 tout en continuant à dessiner des illustrations et en 1995, il cède les droits de la Société Audie, gérant Fluide Glacial, au groupe Flammarion.

C’est une grande figure du Neuvième Art qui nous a quittés. Toutes nos pensées vont à ses proches.

Tags : ,

Un Commentaire

  1. Posté 5 décembre 2016 at 16 h 54 min | Permalink

    Un grand bonhomme et un grand artiste, il nous manquera beaucoup !!!

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*