Tag : Blackberry

My Lady Vampire T1 (Alwett, Nicolaci, Mossa) – Soleil – 13,50€

Parution : 08/2011 1825, port de Saint-Malo. Aloïs, capitaine au long cours, est accosté par son assassin : Faust. Ce dernier n’est pas un tueur comme les autres. C’est un vampire. Mandaté par la famille d’Aloïs, pour une raison obscure il ne tue pas sa cible mais lui impose d’être vampire à son tour. Il […]

Rencontre avec Audrey Alwett et Ood Serrière – Auteurs de Sweety Sorcellery

« Je commence à avoir une bullothèque bien remplie. Bientôt ce seront mes œuvres que je poserai sur cette étagère… très bientôt… Tout le monde dit que c’est dangereux. Je devrais peut-être prendre des précautions. Après tout, il faut bien se lancer un jour. Depuis des années que je m’y prépare, j’ai dû écrire des centaines de recettes d’histoires! Celle-ci sera parfaite. »

Tout comme leur héroïne Aï-Lynn, Audrey Alwett et Ood Serrière se sont lancées dans une belle aventure littéraire. Cette série collective, où elles accompagnent Aurore, Kappou, Kmixe et Silvestro Nicolaci, était la première de la double-collection Strawberry-Blackberry, qui a vu depuis paraître plusieurs titres destinés à conquérir un lectorat féminin plutôt délaissé par la BD. Petite discussion avec deux auteurs à qui on souhaite une carrière longue et riche…

Chronique du Tome 1

Retrouvez la bande-annonce de l’album et celles des autres titres de la collection en fin d’interview.

Princesse Sara T1 (Alwett, Moretti, Boccato) – Soleil – 12,90€

Parution : 09/2009
Sara est une jeune fille des plus parfaites : polie, aimable, gentille et compatissante, elle n’hésite pas à protéger les plus faibles ou les plus petits. Une petite fille modèle comme on n’en fait plus, avec des manières dignes d’une vraie princesse. Et riche de surcroît, avec un père qui la gâte, autant que faire se peut. Leur complicité et leur amour est assez fort pour les aider tous deux dans l’épreuve qui les attend : Mr Crewe part pour les Indes. Sara va être ainsi confiée à Miss Mangin, directrice d’une pension pour jeunes filles. Mais dès son arrivée, Sara est utilisée par la directrice pour faire accroître la réputation de sa pension, bien qu’elle lui voue une animosité sans faille… Mais les autres petites filles, elles, adorent Sara !
Si vous n’avez pas lu le roman de Frances H. Burnett, vous connaissez sans doute l’animé Princesse Sarah, où l’histoire d’une jeune enfant dans le Londres victorien détestée par Mme Mangin et jalousée par sa « camarade » Lavinia. Soleil nous propose une version remasterisée pour ouvrir sa collection Blackberry, avec ce premier tome aux allures manga. Le dessin de l’italienne Nora Moretti est plutôt sympathique, les couleurs sont fraîches, lumineuses et on notera une adaptation du scénario avec l’apparition de robots automates (fabriqués par le papa qui a fait fortune grâce à eux), destinés aux travaux domestiques. Certains personnages se retrouvent ainsi mécanisés, pourquoi pas. Le ton correspond parfaitement au public visé : des robes, des histoires, des amitiés… 100% (petite) fille !
Un premier album qui, par son adaptation « 2009 », saura convaincre son jeune lectorat. Les plus âgés liront le livre ou iront revoir l’animé.
Candice Dhô

Chronique du Tome 1
Nouvelle page 1

8.1 Bouton Commandez 100-30

Cliquez sur « En savoir plus » pour découvrir les premières pages de l’album

Sweety Sorcellery T1 (Alwett, Collectif) – Soleil – 12,90€

Parution : 08/2009
Que ce soit dans notre monde ou dans celui de la sorcellerie, il existe dans chacun des mondes des conteurs, écrivains… Dans le monde de la sorcellerie, les histoires enchantées sont appelées Kristabulles et peu sont ceux qui maîtrisent l’art de leur donner naissance. Aï-Lynn n’a qu’un but dans sa vie, devenir créatrice de Kristabulles même si cela peut mettre en danger sa vie. En effet, pour chaque histoire créée, il faut sacrifier un morceau de son cœur. Ce n’est pourtant pas ça qui va arrêter la jeune femme dans sa quête…
Sweety Sorcellery est le premier album de la nouvelle collection Blackberry qui a pour objectif de capter un lectorat plutôt féminin. Audrey Alwett s’est entourée de plusieurs dessinateurs mais surtout dessinatrices de talent pour mettre en lumière son histoire ou plutôt ses histoires puisque le fil conducteur de la série est dessiné par Ood Serrière et les historiettes par de jeunes talents pigistes. L’alchimie prend entre les divers auteurs de ce collectif et permet une fluidité appréciable dans le récit. Audrey Alwett a imaginé une série qui comptera au moins trois opus et les débuts sont prometteurs.
Objectif atteint avec ce premier épisode de Sweety Sorcellery et même un peu plus car outre un lectorat féminin, la série est également accessible aux hommes.
Nicolas Vadeau

Retrouvez l’interview d’Audrey Alwett et Ood Serrière ici !

Nouvelle page 1

8.1 Bouton Commandez 100-30

Cliquez sur « En savoir plus » pour découvrir les premières pages de l’album